Absolution inconditionnelle pour un policier coupable de trafic de stéroïdes

Le policier au SPVM, Charles Lavallée... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Le policier au SPVM, Charles Lavallée

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un policier montréalais coupable de possession de haschich et d'avoir fait du trafic de stéroïdes dans la cour du quartier général du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), en avril 2012, a obtenu une absolution inconditionnelle pour ses crimes vendredi matin au palais de justice de Montréal. En d'autres termes, son casier judiciaire restera vierge.

Le juge Jean-Pierre Boyer a décidé de ne pas imposer à Charles Lavallée l'amende de 2 500 $ réclamée par la Couronne afin de lui donner la chance de récupérer son poste. Le policier de 37 ans, décoré en 2011 pour un acte méritoire, est suspendu sans solde du SPVM depuis plus de trois ans. Il n'est toutefois pas assuré de pouvoir réintégrer ses fonctions. 

Charles Lavallée a été arrêté le 24 avril 2012 alors qu'il venait de donner une bouteille de 100 comprimés de stéroïdes anabolisants à un collègue. Les deux hommes étaient filmés à leur insu. Environ un gramme de haschich a ensuite été découvert dans sa table de chevet lors d'une perquisition. Le policier avait plaidé coupable à deux chefs d'accusation en septembre 2014.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer