Le tueur Robert Simpson craignait que son patron soit un délateur

Robert Simpson... (PHOTO COURTOISIE)

Agrandir

Robert Simpson

PHOTO COURTOISIE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

C'est parce qu'il soupçonnait son patron, le Hells Angels Jeffrey Lynds, de vouloir devenir un délateur que le tueur Robert Simpson est devenu lui même un témoin repenti. Simpson poursuit son incroyable témoignage aujourd'hui au procès pour meurtre de Leslie Greenwood, un résident de la Nouvelle-Écosse qui aurait agi comme chauffeur pour le tueur, lorsque ce dernier a assassiné de sang-froid Kirk Murray et Antonio Onesi dans le stationnement d'un restaurant McDonald's de la rue Saint-Jacques, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, le 24 janvier 2010.

Jeffrey Lynds... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Jeffrey Lynds

Photo courtoisie

Simpson a notamment raconté qu'après son arrestation et celle de ses complices par la police de Montréal pour ce double meurtre, Lynds n'a pas voulu le saluer lorsque les deux hommes se sont croisés en détention.

Il a aussi dit avoir trouvé louche que Lynds soit arrêté puis relâché sur une promesse de comparaître après avoir été interpellé pour une affaire de possession de drogue en Nouvelle-Écosse.

Après son arrestation pour le double meurtre de la rue Saint-Jacques, Simpson a communiqué avec des avocats, dont certains défendaient des Hells Angels dans les superprocès SharQc. «L'un d'entre eux m'a dit : Je me fiche que Jeffrey Lynds soit le dernier Hells Angels sur Terre, je ne le défendrai jamais. Un autre m'a dit que le nom de Lynds était partout dans la preuve de SharQc», a-t-il dit.

Hier, Simpson a raconté que lorsqu'il s'est fait arrêter en Nouvelle-Écosse le 12 février 2010 avec une arme, il a été complètement surpris par des policiers spécialisés dans la lutte anti-motards alors qu'il se trouvait dans une cabine téléphonique pour effectuer un appel que Lynds lui avait demandé de faire.

Plus tôt dans la semaine, il avait aussi témoigné qu'avant le double meurtre de la rue Saint-Jacques, un surnommé Sasquatch, ancien Rock Machine devenu membre des Hells Angels, avait visité Lynds en Nouvelle-Écosse et lui avait retiré, au moins temporairement, ses couleurs des Hells Angels Nomads de l'Ontario.

Robert Simpson a répété être également devenu délateur pour protéger sa femme et son frère Timothy, également impliqué dans le double-meurtre de la rue Saint-Jacques, et parce qu'il constatait que le cercle de la violence ne finirait jamais.

Le procès se poursuit avec le contre-interrogatoire du tueur Simpson.

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer