Un pédophile récidiviste plaide coupable

La Couronne souhaite que Steve Hurdle soit déclaré délinquant dangereux.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La Couronne souhaite que Steve Hurdle soit déclaré délinquant dangereux. Cela permettrait aux autorités de le garder en prison aussi longtemps que nécessaire.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jasmin Lavoie
La Presse

Un pédophile récidiviste désigné délinquant à contrôler a reconnu hier au palais de Justice de Montréal avoir agressé sexuellement une fillette de 5 ans dans le vestiaire d'une piscine en juillet 2014. La Couronne souhaite maintenant que Steve Hurdle soit déclaré délinquant dangereux.

Il était décrit comme une véritable bombe à retardement par les spécialistes qui l'ont évalué. Il y a 10 ans, Steve Hurdle avait agressé sexuellement une enfant dans une rangée d'un magasin Dollarama en Estrie. La petite avait échappé à la surveillance de sa mère et l'agresseur en avait profité. La justice l'avait condamné à quatre ans et huit mois de prison et l'avait placé sur la liste des délinquants à contrôler pour une période de sept ans.

Ce jugement survenait alors que l'homme venait à peine d'être condamné à une peine de 60 jours d'emprisonnement pour action indécente. Hurdle était en thérapie spécialisée pour régler ses problèmes de délinquance sexuelle. Dès sa sortie de prison, le pédophile a enfreint à plusieurs reprises ses conditions de remises en liberté.

Hier, au palais de Justice de Montréal, Steve Hurdle a reconnu avoir une fois de plus commis une agression sexuelle sur une mineure. La mine basse et le regard fuyant, il a plaidé coupable devant les parents de la victime aux accusations criminelles qui pesaient contre lui.

Récente victime

Le 11 juillet 2014, à la fin d'un cours de natation à la piscine Saint-Roch de Montréal, Hurdle s'est approché d'une petite fille, alors âgée de 5 ans. La mère s'occupait à ce moment d'un autre de ses enfants dans une salle réservée aux parents.

Il l'a prise par la main et l'a emmenée dans le vestiaire des hommes en disant à l'enfant vouloir l'aider à mettre ses chaussures. L'accusé a verrouillé la porte, l'a agressée sexuellement et s'est sauvé.

À sa sortie, la jeune victime, troublée, a alerté sa mère. L'enfant lui aurait alors confié : « Un monsieur a mis quelque chose dans mes fesses. » La mère a tout de suite alerté la police.

Une caméra de surveillance a capté des images de l'homme à sa sortie de la piscine, ce qui a permis aux policiers de le retracer.

Le Code criminel prévoit une peine maximale de 10 ans pour quiconque est reconnu coupable d'agression sexuelle. La juge de la Cour du Québec a ordonné une évaluation de l'homme à l'Institut Philippe-Pinel. La Couronne souhaite qu'il soit déclaré délinquant dangereux. Cela permettrait aux autorités de garder en prison Steve Hurdle aussi longtemps que nécessaire.

Les condamnations de Steve Hurdle

  • 5 SEPTEMBRE 2001 : condamné à huit mois de prison pour agression sexuelle
  • 5 OCTOBRE 2001 : condamné à un an de prison pour agression sexuelle
  • 11 FÉVRIER 2005 : condamné à 60 jours de prison pour grossière indécence
  • 19 AVRIL 2007 : condamné à 56 mois de prison pour agression sexuelle
  • 24 SEPTEMBRE 2013 : condamné à 10 mois de prison pour avoir omis de se conformer à la surveillance de longue durée à laquelle il est soumis

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer