Le procès SharQc commencera le 3 août

Le procès se tiendra au Centre de services... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le procès se tiendra au Centre de services judiciaires Gouin.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Le premier des procès SharQc auquel on peut maintenant retirer le préfixe super s'amorcera le 3 août prochain au Centre de services judiciaires Gouin.

Après une sélection de quelques semaines, les parties ont fini de choisir aujourd'hui les 14 jurés, dont deux remplaçants, qui écouteront la preuve dans cette affaire qui dure maintenant depuis plus de six ans. Rappelons que 10 accusés, des membres en règle des chapitres de Sherbrooke et Québec, doivent en principe subir ce premier procès.

Les accusés sont Claude Berger, Jacques Dumais, François Goupil, Émery Martin, Christian Ménard, Louis Ruel, Yvon Tanguay, les frères François et Sylvain Vachon, et Michel Vallières. La durée prévue du procès est de 18 mois, mais il ne serait pas surprenant qu'il soit plus court.

Deux autres accusés, dont la langue d'usage est l'anglais, doivent subir un autre procès dans la langue de Shakespeare en 2017. Ils font face à une accusation de complot pour meurtre et à huit accusations de meurtre. Quelques uns d'entre eux sont en liberté en attendant la suite des procédures. 

À l'origine, l'opération SharQc, qui a été menée le 15 avril 2009 contre l'ensemble des Hells Angels québécois, comptait 156 accusés. Au fil des ans, la plupart ont plaidé coupable à une accusation réduite de complot. Certains ont reçu des peines importantes variant entre 15 et 25 ans mais la plupart ont reçu des peines tournant autour de 12 ou 13 ans. Un membre des Hells Angels de Québec, Daniel Beaulieu, a vu les accusations portées contre lui être retirées il y a quelques semaines. Trente-et-un accusés ont été libérés en mai 2011. Huit accusés de SharQc sont toujours en cavale.

Le mois de juin sera consacré à des débats sur des requêtes et le mois de juillet, aux vacances, avant que le procès débute véritablement en août, si tout se passe comme prévu.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer