Quatorze ans de prison pour avoir utilisé des aînés comme mules

Charles Alexander Ifezue... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Charles Alexander Ifezue

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Deux hommes qui ont utilisé des gens d'âge mûr à leur insu pour importer de la cocaïne de différents pays ont été condamnés à 14 ans de prison, hier, à Montréal.

Le stratagème que Charles Alexander Ifezue et John Nwoko avaient élaboré était ahurissant, et leur permettait de profiter de la naïveté de gens vulnérables. Plusieurs personnes âgées de 53 à 75 ans qui ont cru à leurs belles promesses se sont fait prendre à transporter de la drogue.

« Les circonstances particulières du stratagème orchestré par les accusés justifient-elles le Tribunal d'imposer une peine qui se démarque de la fourchette habituellement imposée pour l'importation de cocaïne ? La réponse est oui », a noté la juge Linda Despots en rendant sa décision, hier.

Ifezue, 36 ans, et Nwoko, 43 ans, sont des citoyens canadiens originaires du Nigeria. Leur stratagème consistait à communiquer par courriel ou par téléphone avec des gens pour leur faire croire qu'ils avaient gagné une somme d'argent ou avaient droit à un héritage de plusieurs millions.

Pour récupérer leur lot, les « chanceux » devaient rencontrer une personnalité du Nigeria dans un hôtel. Cette « personnalité », qui se prétendait « diplomate », exhibait alors une valise qui semblait pleine de billets de 100 $ américains. Le hic, c'est que l'argent portait l'inscription « security fund ». 

Pour « nettoyer » les billets, il fallait aller chercher un produit spécial en Amérique du Sud. Comme le diplomate était trop occupé, c'est le « chanceux » qui était invité à aller au Pérou, en Bolivie ou en Équateur, tous frais payés, pour récupérer le produit.

La personne qui acceptait s'envolait donc vers un de ces pays, où elle était accueillie par des complices du « diplomate ».

Retour

Différents subterfuges étaient utilisés pour que la personne rapporte les paquets contenant la cocaïne au Canada.

Six des mules utilisées ont été arrêtées et sont restées détenues au Canada ou aux États-Unis pour des périodes variant entre 30 jours et 14 mois. D'autres ont été détenues dans d'autres pays. Il est impossible de savoir combien d'argent les accusés ont récolté. Le complot d'importation concerne 20 kilos de cocaïne au minimum, et les faits se sont produits entre janvier 2012 et janvier 2014, moment où Nwoko et Ifezue ont été arrêtés.

Au terme de leur enquête préliminaire, cet hiver, les deux hommes ont plaidé coupables à des accusations de complot, d'importation et de possession de cocaïne dans le but d'en faire le trafic. La juge avait entendu les témoignages de huit des personnes flouées.

Faux billets

Il est à noter que les deux accusés s'étaient fait prendre avec des billets contrefaits en octobre 2011. La juge Despots a signalé que ces accusations s'imbriquaient bien dans le scénario organisé par les accusés pour convaincre les victimes de se rendre à l'étranger.

La procureure de la Couronne Ninette Singoye demandait une peine exemplaire de 14 ans de prison, tandis que Me Robert Bellefeuille, en défense, recommandait six ans et demi. La juge Despots a opté pour la première proposition. Outre la perte pécuniaire importante qu'elles ont subie, « les victimes ont perdu l'estime de leurs proches et ont vécu le traumatisme d'une détention pour une infraction qu'elles n'ont pas commise. Leur vie a tout simplement été saccagée », a noté la juge.

Atteinte d'un cancer

Une des personnes utilisées avait le cancer et souhaitait voyager avant de mourir. Nwoko s'était fait passer pour un représentant d'une fondation semblable à la Wish Foundation, et lui avait payé un voyage en Amérique du Sud...

Extrait du jugement

« Force est de constater que les accusés ont soigneusement planifié l'importation de cocaïne... Ils ont dépensé beaucoup d'énergie à monter leur plan pour avoir un minimum de crédibilité aux yeux des personnes qu'ils ont envoyées à l'étranger. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer