Complot contre VIA Rail: un des accusés voulait déclencher l'éruption d'un volcan

Chiheb Esseghaier avait évoqué l'idée de déclencher l'éruption du... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Chiheb Esseghaier avait évoqué l'idée de déclencher l'éruption du volcan situé au parc national de Yellowstone, dans le Wyoming.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Un des deux hommes accusés d'avoir comploté pour faire dérailler un train de passagers entre New York et Toronto avait aussi jonglé avec l'idée de déclencher l'éruption d'un volcan aux États-Unis.

Un agent d'infiltration de la police fédérale américaine (FBI) a soutenu mardi au procès, à Toronto, que Chiheb Esseghaier avait évoqué l'idée de déclencher l'éruption du volcan situé au parc national de Yellowstone, dans le Wyoming.

Selon la taupe du FBI, le doctorant montréalais croyait qu'une éruption volcanique provoquerait une catastrophe nationale chez son «pire ennemi».

Esseghaier a finalement conclu qu'il serait difficile de déclencher une telle éruption volcanique, a raconté l'agent du FBI. L'accusé est alors revenu au projet initial de faire dérailler un train de VIA Rail assurant la liaison entre New York et Toronto, en coupant cinq ou six mètres de voies ferrées.

Esseghaier et son coaccusé Raed Jaser ont plaidé non coupable à de nombreux chefs liés au terrorisme. Au moment de leur arrestation, en avril 2013, Esseghaier, d'origine tunisienne, travaillait à Varennes, en Montérégie, à l'Institut national de la recherche scientifique, alors que Jaser vivait à Markham, en banlieue de Toronto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer