Cap-Breton: le meurtrier d'un pêcheur écope de 14 ans de prison

Le jury a entendu des témoignages selon lesquels... (PHOTO ALY THOMSON, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le jury a entendu des témoignages selon lesquels le bateau de Boudreau, appelé «Twin Maggies», a été heurté trois fois au port Petit de Grat et que Landry a tiré quatre coups de fusil sur Boudreau, dont l'un l'a atteint à la jambe.

PHOTO ALY THOMSON, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
PORT HAWKESBURY, N.-É.

Un pêcheur de l'île du Cap-Breton a écopé d'une peine de 14 ans de prison, jeudi, pour le meurtre d'un homme qui l'aurait mis en colère après avoir coupé ses trappes de homards et menacé d'incendier sa maison.

Mais la Cour supérieure de la Nouvelle-Écosse a accordé à Joseph James Landry un crédit de deux ans et demi pour le temps qu'il a passé en prison en attendant son procès, ce qui signifie qu'il sera derrière les barreaux pendant environ 11 ans et demi.

Il deviendra admissible à une libération conditionnelle quand il aura purgé le tiers de sa peine, ont souligné la défense et la Couronne.

Joseph James Landry, 67 ans, a été condamné par un jury en novembre d'être responsable de la mort de Phillip Boudreau. L'homme de 43 ans est disparu le 1er juin 2013. Son corps n'a jamais été retrouvé.

La soeur de M. Boudreau a parlé de l'angoisse qu'elle ressent en pensant que «son corps a été jeté comme un vieil appât».

Margaret Rose Boudreau a écrit dans une déclaration de victime déposée devant la Cour supérieure de la Nouvelle-Écosse qu'elle peinait à trouver les mots pour décrire la cruauté de la mort de son frère.

La défense demandait une peine de sept ans, moins le crédit de deux ans et demi. La Couronne avait réclamé 15 ans d'emprisonnement.

L'homme avait plaidé non coupable à l'accusation de meurtre non prémédité.

Lors de son procès, la Couronne a déclaré que la mort de Boudreau était survenue après une attaque par une équipe de trois pêcheurs de homards qui incluait Landry, l'une des quatre personnes accusées dans cette affaire.

Le jury a entendu des témoignages selon lesquels le bateau de Boudreau, appelé «Twin Maggies», a été heurté trois fois au port Petit de Grat et que Landry a tiré quatre coups de fusil sur Boudreau, dont l'un l'a atteint à la jambe.

Il a été dit devant la Cour supérieure que Boudreau a ensuite été accroché avec un harpon à poisson et traîné en mer où il a été attaché à une ancre.

Craig Landry, qui est le cousin au troisième degré de Joseph James Landry, a déjà été accusé de meurtre non prémédité, mais cette accusation a été retirée. Il fait désormais face à une accusation d'avoir été un complice du crime après que celui-ci eut été commis.

Le capitaine du «Twin Maggies», Dwayne Matthew Samson, fait aussi face à une accusation de meurtre non prémédité.

Sa femme Carla Samson, qui est propriétaire du bateau, a aussi été accusée d'avoir été complice après le fait. Elle est aussi la fille de Joseph James Landry.

Ces trois accusés attendent leur procès.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer