Un témoin récalcitrant arrêté au procès du garde du corps de Raynald Desjardins

Jonathan Mignacca... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jonathan Mignacca

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Dans un geste inusité, le juge Gilles Garneau a lancé un mandat d'arrestation hier matin contre un citoyen qui refusait de témoigner au procès de Jonathan Mignacca, le garde du corps de Raynald Desjardins, procès qui a repris cette semaine au palais de justice de Laval.

Jonathan Mignacca, 29 ans, suivait Raynald Desjardins dans un autre véhicule sur le boulevard Lévesque lorsque le caïd a été victime d'un spectaculaire attentat le 16 septembre 2011 et il est accusé d'avoir répliqué en déchargeant une arme à feu en direction du tireur arrivé en motomarine.

La poursuite a terminé sa preuve, et hier matin, l'avocat de Mignacca, Me Claude Olivier, a appelé à la barre un témoin oculaire de la fusillade. Mais ce dernier a plutôt communiqué avec la procureure de la poursuite pour lui annoncer qu'il n'avait pas l'intention de témoigner, visiblement en raison de la sensibilité de toute cette affaire liée au crime organisé. Le juge Garneau a aussitôt ordonné à un enquêteur au dossier d'arrêter le citoyen et de le lui amener. Le témoin récalcitrant a été appréhendé par des patrouilleurs de la police de Laval en début d'après-midi, mais puisque le juge ne siégeait plus, il a dû passer la nuit dans une cellule avant d'être amené devant le magistrat ce matin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer