Les tueurs du Flawnego pressés d'en finir

La fusillade survenue peu après 13h30, le 18... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

La fusillade survenue peu après 13h30, le 18 mars 2010, dans la boutique de vêtements Le Flawnego, rue St-Jacques, dans le Vieux-Montréal a donné lieu à un procès de presque huit mois pour les trois accusés.

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Leur procès s'est étiré pendant presque huit mois, mais vendredi, les trois tueurs du Flawnego avaient hâte d'en finir.

«Donnez-nous notre peine qu'on sacre notre camp», a lancé avec humeur (en anglais) Terrel Lloyd Smith, en s'adressant à la juge Carol Cohen. Celle-ci s'apprêtait à leur imposer une peine de prison à vie pour les deux tentatives de meurtres survenues à la boutique Flawnego, le 18 mars 2010. Au terme de leur procès, au début du mois, ils ont écopé la prison à vie pour les deux meurtres qui s'y sont produits en même temps. Vendredi, la juge venait de résumer toute l'affaire et elle voulait que les trois hommes se lèvent comme c'est l'usage quand un accusé reçoit sa peine. Mais Carey Isaac Regis, 45 ans, Terrel Lloyd Smith, 31 ans, et Kyle Gabriel, 30 ans, restaient assis.

«Je ne me lève pas pour ces maudits mensonges», a soufflé M. Regis à son avocat. 

M. Regis a ensuite reproché à la juge d'avoir fait des erreurs dans son résumé. «Après huit mois de procès, comment ça se fait que vos notes sont aussi confuses? Si vous voulez du respect, vous devez avoir du respect», a-t-il dit.

Impliqué à fond 

Carey Isaac Regis, 45 ans, est le plus âgé des trois contrevenants. Pendant le long procès, il s'est impliqué à fond dans sa défense. Il était aux aguets et écrivait ses commentaires et ses questions sur des papiers, qu'il passait ensuite à son avocat, Franco Schiro. M. Regis en a passé beaucoup des petits papiers comme ça. Les deux autres accusés laissaient plutôt faire leurs avocats. 

Vendredi, alors que M. Regis s'entretenait avec son avocat, M. Smith et Gabriel se sont finalement levés. C'est à ce moment que M. Smith a demandé à la juge de leur donner leur peine afin qu'ils puissent partir au plus vite. La juge leur a finalement imposé cette autre peine de prison à vie. 

Les trois hommes veulent en appeler de leur condamnation. 

Dans cette affaire, M. Regis aurait agi comme chauffeur, tandis que Gabriel et Smith seraient les tireurs. Les jurés les ont déclarés coupables de deux meurtres et deux tentatives de meurtres.

Selon la thèse du ministère public, la cible de l'attentat était le caïd Ducarme Joseph, propriétaire de la boutique Flawnego. Ce dernier a échappé à la tuerie. Les tueurs ont tiré sur tous ceux qui se sont trouvés sur leur chemin dans la boutique. Jean Gaston et Peter Christopoulos sont morts, tandis que Frédéric Louis et Alain Gagnon ont survécu à leurs graves blessures. M. Gagnon était un électricien qui faisait des travaux dans la boutique.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer