Le jury réécoute les aveux de Daudelin

Éric Daudelin... (Dessin Mike McLaughlin)

Agrandir

Éric Daudelin

Dessin Mike McLaughlin

Aux premières heures de ses délibérations, le jury chargé de juger Éric Daudelin a posé une question et demandé à réécouter la vidéo des aveux de l'accusé au sujet du meurtre de Joleil Campeau.

Joleil Campeau... (Photo: Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Joleil Campeau

Photo: Archives La Presse

La question avait trait à l'intégrité des pièces à conviction après leur saisie. La juge Sophie Bourque a dit aux jurés que les pièces n'avaient été manipulées qu'au laboratoire. On sait que l'ADN de M. Daudelin a été retrouvé sur une cagoule trouvée dans le secteur de la scène de crime, ainsi que sur la petite culotte que portait l'enfant au moment de sa mort, le 12 juin 1995. M. Daudelin allègue que ce sont les policiers qui auraient planté son ADN sur ces pièces à conviction. 

En ce qui concerne la vidéo, il s'agit du 45e et dernier scénario de l'opération Mister Big visant à piéger M. Daudelin, en 2011. Le 21 juin 2011,  M. Daudelin se retrouve à Vancouver, en tête à tête avec Robert, le patron de l'organisation criminelle qui l'emploie et le paie grassement depuis quatre mois. M. Daudelin est au courant que la police a rouvert l'enquête sur le meurtre de la petite Joleil, survenu 16 ans auparavant, et qu'il est le suspect numéro un. Robert informe M. Daudelin que par ses contacts, il a réussi à mettre la main sur le dossier policier pour le meurtre de la petite Joleil. «Tu t'en vas en prison pour un crisse de bout, à moins que je te donne de l'aide. O.K. Parce que moé j'ai fait des checks...», dit Robert. 

Ce dernier signale que le dossier est rendu à la Sûreté du Québec. «Laval, ils n'ont pas d'ostie d'argent eux autres là. La Sûreté du Québec là, ce n'est pas la petite crisse de police de campagne de Laval, là. Eux autres, ils ont des budgets. Ils ont des osties de fucking machines puis tout ça là. Tu comprends», soumet Robert, en insistant sur le fait que l'ADN de M. Daudelin a été trouvé. Robert explique que pour l'aider à se tirer d'affaire, il doit savoir exactement comment le crime s'est produit. D'abord réticent, M. Daudelin finira par raconter comment il s'y est pris pour enlever la petite Joleil, l'agresser sexuellement et la tuer en l'enfonçant dans la vase du ruisseau.

Cet entretien était filmé et sert maintenant de preuve contre M. Daudelin. La vidéo dure un peu plus d'une heure.

Rappelons que M. Daudelin avait été arrêté le lendemain de cette déclaration, à son retour de Vancouver, à l'aéroport de Montréal. L'homme de 40 ans est accusé du meurtre, de l'agression sexuelle et la séquestration de Joleil Campeau. M. Daudelin a un passé chargé en matière d'agressions sexuelles.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer