Le Hells Angels Normand «Casper» Ouimet plaide coupable

Normand «Casper» Ouimet... (Illustration fournie par Mike McLaughlin, archives)

Agrandir

Normand «Casper» Ouimet

Illustration fournie par Mike McLaughlin, archives

L'un des Hells Angels les plus influents du Québec, Normand Casper Ouimet, a bouclé d'un coup toutes ses affaires judiciaires, hier matin. Dans le secret le plus complet, le motard de 44 ans a plaidé coupable au Centre de services judiciaires Gouin aux accusations qui pesaient sur lui dans la foulée des opérations policières SharQc et Diligence, menées en 2009.

Ouimet, qui faisait face à 22 accusations de meurtre dans la foulée de la vaste rafle antimotards, a imité ses «frères» qui ont reconnu leur culpabilité dans cette affaire et plaidé coupable à une accusation réduite de complot pour meurtre. Les détails de son implication ne peuvent être révélés en vertu d'un interdit de publication. 

Les observations sur la peine auront lieu le 18 mars. Déjà, à la fin de l'été dernier, des rumeurs voulaient que le motard envisage de plaider coupable, mais elles ne s'étaient pas matérialisées. La peine évoquée était alors de 25 ans. Cette reconnaissance de culpabilité signifie qu'il reste maintenant 50 accusés dans les deux superprocès de l'opération SharQc.

Diligence

Normand Ouimet était également accusé de complot, recyclage des produits de la criminalité et gangstérisme à la suite de l'opération Diligence, menée par les enquêteurs de la Direction de la lutte à la criminalité financière organisée de la Sûreté du Québec contre un réseau lié aux Hells Angels qui aurait tenté d'infiltrer l'économie légale, en particulier l'entreprise de maçonnerie de Paul Sauvé.

Après que Ouimet eut plaidé coupable, la Couronne a demandé et obtenu la confiscation d'une résidence évaluée à 186 000$ que le motard possédait dans le 6e Rang Est, à Trois-Rivières.

Sa conjointe au moment des faits, Julie Marien, a également plaidé coupable à des accusations de complot pour recyclage des produits de la criminalité et de gangstérisme. En contrepartie, la Couronne a toutefois accepté d'amoindrir la portée du chef de gangstérisme. Les observations sur la peine ont également été fixées au 18 mars.

Ouimet était le principal accusé dans l'opération Diligence et le fait qu'il reconnaisse sa culpabilité pourrait avoir un impact sur la suite du processus judiciaire. Il reste une demi-douzaine d'accusés, dont Louis-Pierre Lafortune, ex-vice-président des Grues Guay, qui a témoigné à la commission Charbonneau. Une assignation aurait aussi été envoyée à Ouimet pour comparaître à la commission Charbonneau, mais il serait étonnant que cela se fasse, compte tenu des questions qui seront abordées durant les travaux.

Normand Casper Ouimet

> Ex-membre des Rowdy Crew de Lavaltrie, ancien club-école des Hells Angels

> Membre des Hells Angels de Trois-Rivières depuis 1999

> Recherché dans Diligence et SharQc en 2009

> Arrêté en novembre 2010




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer