Immacula Eugene reconnue coupable d'avoir maltraité des aînés

Le CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf a ouvert ses portes en... (Photo André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Le CHSLD Saint-Lambert-sur-le-Golf a ouvert ses portes en novembre 2010.

Photo André Pichette, archives La Presse

L'ex-préposée aux bénéficiaires du Centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Saint-Lambert-sur-le-Golf, Immacula Eugène, accusée d'avoir maltraité des aînés, a plaidé coupable, ce matin, au palais de justice de Longueuil à plusieurs des chefs d'accusation qui pesaient contre elle.

Mme Eugène a notamment plaidé coupable d'avoir comploté avec une de ses collègues pour donner un médicament, du Serex, à la résidente Denise Beaulieu, qui avait 88 ans au moment des faits. Le médicament avait été volé par Mme Eugène dans une autre résidence où elle travaillait. Elle aurait également frappé Mme Beaulieu avec un oreiller.

Même si ses fonctions de préposée aux bénéficiaires ne l'autorisaient pas à administrer des médicaments aux résidents, Mme Eugène à avoué avoir donné un médicament à Jean-Paul Gagnon.

Crachat et poussée

Parmi ses autres plaidoyers de culpabilité, Mme Eugène a reconnu avoir maltraité quatre autres résidents. Elle a notamment serré le bras de Carmen Gosselin, 83 ans, aspergé d'eau et serré le bras de Jeanne Jacob, 83 ans, craché au visage d'un résident et poussé Céline Côté, âgée de près de 80 ans.

Mme Eugène à également avoué avoir menacé de mort Christine Lalande, une ancienne collègue du CHSLD St-Lambert-sur-le-Golf  qui avait dénoncé les gestes posés par Mme Eugène. 

Finalement, Mme Eugène à avoué avoir volé des médicaments à Alfred Brassard, un aîné qui habitait dans un autre centre où elle travaillait.

La juge Ellen Paré annoncera demain si elle accepte de remettre Mme Eugène en liberté.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer