Quatre hauts gradés de la SQ comparaissent par avocats interposés

L'ancien directeur général de la Sûreté du Québec... (Photo: André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

L'ancien directeur général de la Sûreté du Québec Richard Deschesnes fait face à des accusations de nature criminelle.

Photo: André Pichette, archives La Presse

Les quatre hauts gradés de la SQ accusés de fraude et abus de confiance pour l'utilisation d'un fonds secret d'opération ont comparu ce matin au palais de justice de Montréal, par avocats interposés.

Me Philip Schneider, qui représente l'accusé Alfred Tremblay, a indiqué que son client et les autres accusés n'avaient pas à être présents pour les requêtes préliminaires. La preuve, qui contient 3000 pages regroupées sur un CD, a été remise aux avocats des accusés ce matin.

M. Tremblay compte plaider son innocence. «On va se défendre, j'ai le mandat de contester jusqu'à la fin», a fait valoir Me Schneider. 

Les quatre hommes sont accusés de fraude de plus de 5000 $, vol de plus de 5000 $ et abus de confiance alors qu'ils étaient fonctionnaires. Richard Deschesnes, ancien directeur général de la SQ, de même qu'Alfred Tremblay et Steven Chabot, anciens cadres supérieurs, sont accusés conjointement pour des faits qui seraient survenus le 17 mars 2010. Jean Audette, qui était l'adjoint de M. Deschesnes aux enquêtes criminelles, est accusé seul dans un autre dossier. On lui reproche d'avoir commis une fraude, un vol et un abus de confiance, entre le 27 octobre 2011 et le 15 octobre 2012.

Les accusations ont trait à l'utilisation illégale d'un fonds secret d'environ 25 millions de dollars, qui est versé chaque année à la SQ, pour permettre d'appréhender des trafiquants de drogue et rémunérer les délateurs. Selon une enquête, le fonds aurait servi notamment à donner une indemnité de départ à MM. Chabot et Tremblay. Ces derniers sont à la retraite, tandis que MM. Deschesnes et Audette ont été suspendus avec solde à la fin de 2012.

La prochaine étape judiciaire aura lieu le 14 avril. Les accusés n'auront pas à y être, puisqu'il s'agira d'une audience pro forma, a signalé Me Schneider.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer