Cinq ans de prison pour des attaques écoterroristes

Les autorités accusent le groupe d'avoir allumé 20... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Les autorités accusent le groupe d'avoir allumé 20 incendies sur la côte ouest américaine entre 1996 et 2001, qui auraient fait au moins 40 millions $ de dommages.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

La Presse Canadienne

Une Canadienne accusée d'avoir pris part à des attaques écoterroristes a été condamnée à cinq ans de prison aux États-Unis.

Rebecca Rubin a plaidé coupable à des accusations relatives à un incendie criminel et de complot, en octobre.

La juge de la Cour de district des États-Unis à Portland en Oregon, Ann Aiken, a indiqué, lundi, que Rubin a fait preuve de contrition et qu'elle a vécu dans une «cellule de prison émotionnelle» au cours des sept années pendant lesquelles elle a vécu comme fugitive au Canada.

Elle s'est finalement rendue au FBI concernant ses activités au sein d'une cellule du Front de libération de la Terre et du Front de libération des animaux.

Les autorités accusent le groupe d'avoir allumé 20 incendies sur la côte ouest américaine entre 1996 et 2001, qui auraient fait au moins 40 millions $ de dommages.

Les écoterroristes auraient entre autres mis le feu à un centre de ski au Colorado et à des bureaux d'entreprises forestières en Oregon.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer