Un père incestueux doit aller en prison, tranche la Cour d'appel

Qualifiant les faits d'«étonnants», la Cour d'appel a maintenu aujourd'hui la... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Partager

Qualifiant les faits d'«étonnants», la Cour d'appel a maintenu aujourd'hui la peine de trois ans de prison à laquelle a été condamné un homme de 72 ans qui a eu trois enfants avec sa propre fille.

L'homme a plaidé coupable à des accusations d'inceste dans cette affaire. Il devra se livrer aux autorités carcérales d'ici 10 jours. Dans le passé, ce naturopathe, qui prétendait avoir certains pouvoirs, a déjà été condamné pour exercice illégal de la médecine.

L'accusé est le père biologique de la victime, mais ce n'est pas lui qui l'a élevée. Elle avait été confiée en adoption en 1962, à l'âge de 1 an. À 23 ans, la jeune femme a entrepris de retrouver ses parents biologiques. L'année suivante, elle a retrouvé son père. Comme ce dernier éprouvait des problèmes financiers, elle l'a accueilli chez elle. La relation incestueuse a commencé peu après, et elle a duré 13 ans.

Le juge de première instance avait noté que la jeune femme avait été manipulée émotivement et psychologiquement par l'accusé, qui lui avait en quelque sorte imposé cette relation incestueuse. Elle était «en état de déséquilibre» lors de leur première relation. Son père adoptif s'était suicidé, et elle consultait la voyante Jojo Savard.

L'accusé avait incité sa fille à s'allonger nue afin qu'il lui fasse un massage, car il prétendait qu'elle souffrait de problèmes internes et d'infections. Il allait contribuer à sa guérison par transfert d'énergie. Il lui a assuré qu'elle devait lui faire confiance puisqu'il était son père. Le massage s'est transformé en relation sexuelle complète. Ils ont eu trois enfants pendant leur relation de 13 ans.

C'est la jeune femme qui travaillait et qui pourvoyait aux besoin de la famille. En 1997, la garde des enfants a été confiée au père. Sa fille a porté plainte pour inceste en 2003, et l'homme a été accusé en 2006. En mars dernier, le juge Louis A. Legault l'a condamné à trois ans de prison après qu'il eut plaidé coupable à des accusations d'inceste. L'accusé a interjeté appel de cette peine, qu'il trouvait trop sévère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer