Grand Prix: un colis suspect a été détruit sur l'île Sainte-Hélène

Un périmètre de sécurité était toujours en vigueur... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Un périmètre de sécurité était toujours en vigueur en fin d'après-midi pour protéger la scène. Personne n'a été blessé ou incommodé pendant l'opération policière.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le colis suspect qui a été trouvé vendredi après-midi sur l'île Sainte-Hélène à Montréal ne contenait aucun engin explosif, mais son apparence était des plus inquiétantes, a fait savoir le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

En entrevue à La Presse canadienne, l'agent Benoit Boisselle indique qu'il s'agissait d'une boîte enveloppée dans du plastique. Celle-ci était dissimulée dans un buisson à proximité de la station de métro Jean-Drapeau et de la Biosphère.

M. Boisselle mentionne qu'aucun appel n'a été fait à la centrale 911. Ce sont des policiers qui effectuaient une patrouille à pied en marge du Grand Prix du Canada qui ont repéré le colis suspect.

Tant l'emplacement, la forme que la façon dont le colis était disposé ont alerté les policiers, souligne M. Boisselle.

Le Groupe d'intervention tactique a immédiatement été appelé sur les lieux. Aux alentours de 16h, le colis a été détruit par un robot, puisque les policiers ne pouvaient déterminer ce qu'il contenait.

Un périmètre de sécurité était toujours en vigueur en fin d'après-midi pour protéger la scène. Personne n'a été blessé ou incommodé pendant l'opération policière.

Le maire Denis Coderre a souligné, sur Twitter, le travail de «prévention» des forces policières.

Pendant près d'une heure, le service de métro a été interrompu sur l'ensemble de la ligne jaune, de la station Longueuil et à Berri-UQAM, empêchant des milliers d'amateurs de Formule 1 de quitter l'île Sainte-Hélène après la séance d'essais libres.

Début de journée difficile

En matinée, ceux-ci avaient également déjà dû s'armer de patience pour accéder au circuit Gilles-Villeneuve.

En raison des récents événements sur la scène internationale, des mesures de sécurité accrues avaient été mises en place et avaient provoqué de longues files d'attente, tant à la sortie très achalandée du métro de l'île Sainte-Hélène qu'à l'entrée principale du circuit, au niveau du pont du Cosmos, avant de pénétrer sur le site.

Conscients de la situation, les organisateurs ont d'ailleurs transmis ce message sur Twitter en cours de matinée: «Merci aux fans du  GPCanada pour votre patience vu l'augmentation des mesures de sécurité».

L'érection cette année d'une passerelle au-dessus de la rue menant au pont du Cosmos a heureusement eu pour effet d'améliorer la fluidité une fois les contrôles de sécurité franchis.

La présence du Montréalais Lance Stroll au sein de l'écurie Williams suscite un nouveau regain d'intérêt pour la course montréalaise cette année et le promoteur de l'événement, François Dumontier, disait s'attendre plus tôt cette semaine à une hausse de 15 pour cent de l'affluence par rapport à l'an dernier.

Pour toutes ces raisons, les organisateurs recommandent fortement d'arriver tôt aux abords du site afin de s'assurer d'être autorisé à y accéder plus rapidement.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer