Le SPVM cherche d'autres victimes d'un agresseur d'enfants

Gerardo Segovia est un homme blanc, originaire de...

Agrandir

Gerardo Segovia est un homme blanc, originaire de l'Amérique latine, âgé de 57 ans. Il mesure 1,63 m (5'4'') et est de forte constitution. Il a les cheveux noir et gris et a les yeux noirs.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un homme qui aurait séquestré deux fillettes pour les agresser sexuellement à Montréal-Nord le mois dernier pourrait avoir fait d'autres victimes, selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Gerardo Segovia, 57 ans, a été arrêté le 28 mai dernier par les enquêteurs du Module des agressions sexuelles du SPVM. Il fait face à des accusations de séquestration et de contacts sexuels.

En fin d'après-midi, le 28 mai, les deux fillettes -âgées de 9 et 10 ans - se sont rendues dans un dépanneur de la rue d'Amiens dans le quartier Montréal-Nord. Elles sont ressorties aussitôt du commerce, car elles n'avaient pas d'argent. C'est alors que le quinquagénaire, assis sur des boîtes devant le dépanneur, les aurait abordées. Il leur a donné de l'argent à deux reprises pour qu'elles puissent s'acheter des friandises. 

Les deux enfants sont ensuite allées jouer dans un parc avoisinant. L'accusé les aurait alors suivies et les aurait ensuite tirées par les poignets pour qu'elles le suivent jusqu'à son logement, toujours selon la police. Une fois à l'intérieur, il aurait procédé à des contacts sexuels sur l'une des fillettes. 

Les enfants ont réussi à fuir et à téléphoner au 911. Les policiers ont arrêté Gerardo Segovia quelques minutes plus tard. 

« Les enquêteurs ont toutefois des raisons de croire que l'homme pourrait avoir fait d'autres victimes », écrit le SPVM dans un communiqué diffusé ce mardi matin.  

Gerardo Segovia est un homme blanc, originaire de l'Amérique latine, âgé de 57 ans. Il mesure 1,63 m (5'4'') et est de forte constitution. Il a les cheveux noir et gris et a les yeux noirs. 

« Toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu'un qui aurait pu être victime de Gerardo Segovia est invitée à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 911 afin de déposer une plainte officielle », écrit le SPVM dans son communiqué.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer