Inondations: la situation s'améliore à Sainte-Thérèse

Les autorités municipales ont indiqué aux sinistrés de... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

Les autorités municipales ont indiqué aux sinistrés de téléphoner au 450 435-2422, poste 3312, avant de réintégrer leur domicile.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les résidants de Sainte-Thérèse qui se sont retrouvés les deux pieds dans l'eau, hier, pourraient bientôt réintégrer leur domicile. La situation tend à se résorber, a annoncé la municipalité, samedi midi.

«La situation s'améliore sur le territoire de Sainte-Thérèse. Toutes les équipes demeurent à pied d'oeuvre et suivent la situation de près », a indiqué la Ville dans un communiqué émis en fin d'avant-midi. 

Vendredi, près de 70 résidences ont été évacuées lorsque la rivière aux Chiens est sortie de son lit. En 24 heures, le niveau de l'eau a baissé et samedi, l'eau a commencé à se retirer des rues de la ville. 

Les autorités municipales ont indiqué aux sinistrés de téléphoner au 450 435-2422, poste 3312, avant de réintégrer leur domicile. La Ville a aussi avisé les citoyens de conserver les sacs de sable et les protections en place jusqu'à nouvel ordre.

Rivières sous surveillance 

Selon les données de la Sécurité civile, le fleuve Saint-Laurent au niveau du lac Saint-Pierre était toujours en inondation moyenne en mi-journée, samedi, mais la tendance était à la baisse. Des inondations mineures étaient par ailleurs observées à Port-Saint-François et à Sorel pour le fleuve-Saint-Laurent, ainsi qu'au Lac des Deux Montagnes à Sainte-Anne-de-Bellevue et à Pointe-Calumet. Même scénario à Beauceville, au pont de la route 108 et à Bois-des-Fillions, alors que les rivières Chaudière et des Mille-Îles étaient toujours sorties de leur lit. Partout, le niveau était à la baisse. 

« Sur les cours d'eau au nord-ouest du fleuve Saint-Laurent, il y a des mouvements de glace, donc malgré le fait que le débit est stable, il faut quand même continuer de surveiller ce secteur », a expliqué Maryline Lafrenière, porte-parole d'Hydro-Météo.

Mme Lafrenière a expliqué que le haut niveau d'eau du fleuve avait une incidence sur ses affluents.

« La rivière Chaudière est en hausse et il y a des mouvements de glace à prévoir avec des risques de débordements, a-t-elle ajouté. On garde aussi un oeil sur la rivière Richelieu qui poursuit sa montée, mais c'est une lente montée par contre. »

Le soleil pourrait aggraver la situation

Même si les précipitations doivent laisser la place au soleil pour les jours à venir, la situation pourrait ne pas s'améliorer pour autant. Un tapis de neige recouvre encore le sol de nombreux secteurs et les chauds rayons du soleil feront fondre la neige et causera du ruissellement qui gonflera encore le niveau des cours d'eau.

« Pour le début de la semaine, avec les hausses de température prévues, on prévoit une hausse des ruissellements dans les rivières au nord du fleuve. En Outaouais, dans les Laurentides et Lanaudière, les rivières vont réagir parce qu'il y a encore un résiduel de neige en amont du bassin. Il va falloir continuer de les surveiller », a détaillé Mme Lafrenière.

Les régions de Québec et de la Mauricie ont passablement été épargnées; la neige au sol ayant absorbé une bonne partie des précipitations des derniers jours, a par ailleurs souligné la porte-parole d'Hydro-Météo.

>>> Consultez les conditions hydroglaciologiques des bassins

>>> Consultez l'état de la crue des eaux




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer