Disparition à Brossard: un proche refuse le polygraphe

La police espère que le poste de commandement... (Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

La police espère que le poste de commandement déployé à l'intersection de la rue Stravinski et du croissant Sabourin à Brossard permettra de recueillir de nouvelles informations.

Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) espère ce matin faire avancer son enquête sur la disparition de la Brossardoise Jian Ping Li et de son bébé, Xiao Feng Lu, qui manquent à l'appel depuis avril 2014, en déployant un poste de commandement dans son quartier de résidence.

Presque trois ans après la mystérieuse disparition, « ça reste un dossier prioritaire pour le service », a affirmé le porte-parole policier Jean-Pierre Voutsinos en entrevue téléphonique.

Le SPAL a tenu à souligner qu'un proche de l'époux de Mme Li refuse toujours de passer le polygraphe. Il s'agirait de l'amie de coeur de l'époux, selon TVA. L'époux, lui, a subi ce test. « Pour des raisons évidentes, on ne discutera pas du résultat du test », a affirmé M. Voutsinos.

La police espère que le poste de commandement déployé à l'intersection de la rue Stravinski et du croissant Sabourin à Brossard permettra de recueillir de nouvelles informations. 

« On espère que les voisins, les amis et la famille viennent nous rencontrer avec de la nouvelle information, peut-être des gens qui auraient été gênés de nous rencontrer par le passé, a continué le porte-parole. On a même une policière d'origine asiatique prête à agir comme interprète. »

Jeunesse au Soleil offre 20 000 $ pour toute information permettant de retrouver Mme Li.

Celle-ci était âgée de 42 ans au moment de sa disparition. Xiao avait six mois.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer