Hochelaga: le saccage de commerces revendiqué sur un site anarchiste

60% des meubles de la boutique Montréal Moderne... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

60% des meubles de la boutique Montréal Moderne sont une perte totale.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le saccage de cinq commerces du quartier Hochelaga-Maisonneuve dans la nuit de dimanche à lundi à Montréal a été revendiqué par un groupe anonyme sur le site web anarchiste Montréal Centre-Information.

«Ces vitrines détruites, cette marchandise ruinée par la peinture, c'est un acte de guerre», se targuent les auteurs de cet article non signé. Ceux-ci soutiennent avoir «attaqu[é]» ces commerces de la rue Sainte-Catherine, soit trois boutiques de meubles design, une agence immobilière et un salon de coiffure «bobo», puisque ceux-ci font «monter les prix de nos loyers» et participent au «nettoyage social qui vient nécessairement avec leur clientèle Bon Chic Bon Genre».

Vers 1 h 40 lundi, une dizaine de personnes masquées ont fracassé les vitrines de ces commerces et ont aspergé de la peinture sur la marchandise. Ces commerces ont subi des dommages matériels importants. Par exemple, 60% des meubles de la boutique Montréal Moderne sont une perte totale. Les auteurs de ce saccage n'ont pas été retrouvés par les policiers.

«Ces boutiques sont le visage sympatique [sic] d'un processus violent que nous désirons saboter, au même titre que les voitures de luxe, les condos en construction, les voitures de police qui patrouillent le quartier, et tous les autres efforts mis en place pour rendre nos quartiers stériles et contrôlés par les intérêts des propriétaires et des riches. Fuck la gentrification», peut-on lire dans ce message anonyme.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) traite «très sérieusement» les propos de cet auteur anonyme. «Les enquêteurs sont avisés de cela. Mais je ne peux pas me prononcer [sur la véracité de la revendication]», indique Raphaël Bergeron, porte-parole du SPVM.

Des groupes anarchistes sévissent depuis des mois dans le quartier Hochelaga, dans l'est de Montréal. Plus d'une vingtaine de commerces de ce secteur ont été vandalisés en 2016. Néanmoins, le SPVM n'en a encore arrêté aucun suspect.

Dans une vidéo mise en ligne le mois dernier sur le site anarchiste Montréal Centre-Information, on peut voir un groupe d'anarchistes cagoulés peindre des graffitis sur des condos de Hochelaga et s'en prendre à des voitures de police le soir de l'Halloween.

Le SPVM invite toute personne détenant de l'information au sujet des saccages à contacter la ligne Info-Crime au 514 393-1133.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer