Enfants mordus: un juge exige l'euthanasie de cinq labradors

Un juge a ordonné l'euthanasie de cinq chiens pour avoir attaqué un groupe... (PHOTO D'ARCHIVES)

Agrandir

PHOTO D'ARCHIVES

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
POINTEIX

Un juge a ordonné l'euthanasie de cinq chiens pour avoir attaqué un groupe d'enfants, plus tôt cette année en Saskatchewan.

Leur propriétaire, Robert Carpenter, soutient qu'un seul de ses labradors est un mordeur. Devant la cour, il a plaidé pour que les quatre autres soient épargnés.

En rendant sa décision, le juge K.P. Basin a affirmé que rien ne lui assurait qu'une telle attaque ne se reproduirait pas.

Selon les documents judiciaires, deux filles de 13 ans ainsi qu'un garçon de 14 ans se sont fait poursuivre par les chiens alors qu'ils se promenaient dans le village de Ponteix, dans le sud-ouest de la Saskatchewan.

Le garçon a enfourché son vélo dans le but de détourner les chiens. Ils l'ont poursuivi et lui ont mordu la jambe avant qu'il ne trouve refuge chez un ami. Les chiens sont ensuite revenus aux trousses des jeunes filles. Seule une d'entre elles a subi des morsures, mais elle en conservera des cicatrices.

Robert Carpenter a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation relativement à la possession d'un animal responsable d'une attaque. Le juge Bazin lui a imposé une amende de 500 $.

Dans son jugement, le magistrat a écrit que ce sont les chiens qui subissent les pires conséquences lorsque leurs maîtres manquent à leurs responsabilités.

Les chiens seront euthanasiés, à moins que M. Carpenter n'interjette appel d'ici le 11 novembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer