Une fausse alerte à la bombe mène à la fermeture d'écoles au Nunavut

Les alertes à la bombe qui ont forcé la fermeture d'écoles dans trois régions... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Iqaluit

Les alertes à la bombe qui ont forcé la fermeture d'écoles dans trois régions du Nunavut, jeudi, sont des canulars, a confirmé la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La GRC a indiqué que toutes les écoles visées avaient été inspectées par des policiers et le personnel des établissements, et que rien de suspect n'avait été trouvé.

Le corps policier a précisé avoir reçu une menace à 9 h indiquant que des bombes avaient été placées dans des écoles à travers le territoire.

La menace ressemblait à celles reçues mercredi dans d'autres régions du Canada et aux États-Unis. Des écoles avaient été évacuées dans les Maritimes.

Une menace avait aussi été reçue par la commission scolaire de Winnipeg, mais aucune école n'y avait été évacuée.

Ces menaces se sont également révélées être des canulars.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer