Homme abattu en plein jour à Montréal: deux arrestations

Les policiers ont arrêté deux hommes jeudi soir en lien avec le meurtre d'un... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les policiers ont arrêté deux hommes jeudi soir en lien avec le meurtre d'un homme de 45 ans, abattu en plein jour en matinée dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville. Selon nos informations, la victime était Joseph Sarikakis, un homme en attente de son procès pour des accusations d'agression armée.

Les deux suspects, âgés de 25 et 27 ans, devaient être rencontrés par les enquêteurs en fin de soirée. Aucune accusation n'avait pas encore été déposée contre eux.

L'attentat est survenu vers 11h30 sur la rue Maurice-Lebel, près de la rue Robertine Barry, dans un secteur situé non loin du Marché Central. Joseph Sarikakis était assis dans une voiture stationnée, lorsqu'il a été atteint d'au moins un projectile d'arme à feu au haut du corps, selon Andrée-Anne Picard, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Il est mort quelques heures après son arrivée à l'hôpital.

 «La victime était connue de nos services. Les circonstances qui entourent cet évènement sont encore inconnues. Plusieurs témoins doivent être rencontrés pour donner leur version des faits», explique l'agente Picard. Le SPVM n'a pas confirmé l'identité de la victime.

Selon les témoins rencontrés par les enquêteurs de la Section des homicides, le suspect aurait pris la fuite à pied sur la rue Maurice-Lebel en direction sud. Le SPVM n'avait aucune description du tireur pour le moment. Des douilles de projectiles d'armes à feu ont toutefois été trouvées près des lieux.

Joseph Sarikakis avait comparu le 11 juin 2016 pour faire face à des accusations d'agression armée, de harcèlement criminel et de voies de fait. La victime était Adel Haddad. Sarikakis devait subi son enquête préliminaire dans les prochains mois dans cette affaire. Jointe au téléphone, son avocate n'était pas au courant du décès de son client.

En septembre 2014, Joseph Sarikakis avait été condamné à neuf mois de prison et à deux ans de probation pour des accusations de port d'arme dans un dessein dangereux, de méfait et de vol de voiture.

Il s'agit du 11e homicide à survenir sur l'île de Montréal en 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer