Explosion d'un camion-citerne sur l'A40: un secteur à éviter

La portion sud de l'autoroute, soit en direction...

Agrandir

La portion sud de l'autoroute, soit en direction est n'a pas été touchée directement par le brasier.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'autoroute 40 Est est rouverte à la circulation depuis ce matin ainsi que le boulevard Crémazie dans les deux directions. L'autoroute Métropolitaine demeure fermée en direction ouest à la hauteur de l'avenue Christophe-Colomb, en raison de l'accident d'hier impliquant un camion-citerne, ce qui cause un certain ralentissement de la circulation. La patience sera de mise aujourd'hui sur le réseau routier.

Peu après sept heures, la congestion sur la voie rapide en direction ouest commençait près du boulevard Pie-IX et augmentait de minute en minute. Vers 8h30, il fallait plus d'une heure pour franchir les 3 km entre le boulevard Pie-IX et la rue Papineau sur la voie surélevée.

La circulation dans les rues avoisinantes pour contourner le lieu de l'accident se déroulait toutefois sans problème majeur.

L'autoroute est ouverte à la circulation en direction est. Les voies de desserte sont ouvertes. L'enquête sur l'accident force aussi la fermeture de la rue Saint-Denis entre la rue de Liège et le boulevard Crémazie.

DÉTOURS

Divers détours ont été prévus, mais les autorités invitent les gens à éviter ce secteur central et à privilégier les transports en commun.

L'état de la structure touchée par l'incendie était toujours inconnu tard mardi soir, les pompiers n'ayant autorisé les enquêteurs de la Sûreté du Québec et les inspecteurs du ministère des Transports à se rendre sur la structure que très tard.

Les inspections pour déterminer l'état de l'autoroute surélevée n'ont donc eu lieu qu'au cours de la nuit. Ce n'est que ce matin que l'on sera fixé sur l'état de la structure et sur le moment où la circulation pourra reprendre.

Comme le laissait présager le scénario le plus plausible mardi soir, la portion sud de l'autoroute, soit en direction est, a été rouverte à temps pour l'heure de pointe d'aujourd'hui. Celle-ci n'a pas été touchée directement par le brasier. Les dommages risquent toutefois d'être plus importants sur la portion nord. Les voies en direction ouest risquent ainsi de n'être accessibles qu'en cours de journée - au plus tôt.

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) et Montréal demandent ainsi aux automobilistes d'éviter à tout prix de circuler dans le secteur de l'autoroute 40, entre Christophe-Colomb et Saint-Laurent. « C'est une catastrophe importante. Ce n'est pas une infrastructure utilisée à temps partiel », a souligné le ministre des Transports, Jacques Daoust. Pas moins de 200 000 véhicules circulent quotidiennement sur ces voies rapides qui traversent Montréal d'est en ouest.

TRANSPORTS EN COMMUN

« Si les gens veulent prendre le transport en commun, ce serait le bon moment pour l'essayer », a résumé l'élue responsable de la sécurité publique, Anie Samson.

La Société de transport de Montréal (STM) a d'ailleurs augmenté son service. « On est en service d'été, soit pas en plein service, alors on a la capacité d'augmenter le nombre de rames de métro et d'autobus facilement. Il suffit de rappeler les chauffeurs et les opérateurs dès qu'on a le signal », a indiqué Philippe Schnobb, président de la STM.

Les gens qui ne peuvent utiliser les transports en commun et qui prendront tout de même leur voiture devraient modifier leurs heures de déplacement pour tenir compte du fait que la circulation risque d'être passablement plus lourde. 

Le MTQ n'ayant pas d'autre axe est-ouest dans le secteur, les automobilistes devront se rabattre sur les rues de Montréal.

Pour les gens devant se déplacer dans l'axe est-ouest, la Ville a ainsi ciblé les boulevards Henri-Bourassa et Côte-Vertu, ainsi que les rues Sauvé, Jarry et Jean-Talon. Pour ceux qui doivent voyager dans l'axe nord-sud, mieux vaut privilégier les boulevards de l'Acadie et Saint-Laurent, ainsi que les avenues Christophe-Colomb et Papineau.

Des policiers seront déployés le long de ces axes pour diriger les automobilistes. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) invite les gens à collaborer aux directives pour éviter d'alourdir la circulation inutilement.

UNE MESURE LIMITÉE

Le ministre Jacques Daoust a tenu à souligner que les mesures d'atténuation n'assureront pas une fluidité aussi grande qu'à la normale. « Il faut comprendre tous qu'une mesure de mitigation reste une mesure de mitigation. »

Le maire Coderre a d'ailleurs souligné que la population devra faire preuve de patience. « Je vais demander à la population d'être patiente, ce n'est pas une solution évidente. C'est le deuxième incident du genre. On va s'assurer que les choses se fassent rondement. »

Dans le pire des scénarios, les inspections du MTQ pourraient révéler d'importants dommages à la structure, et une fermeture prolongée des voies en direction ouest pourrait ainsi s'imposer. « Si ce sont des correctifs mineurs, comme du pavage, on pourra faire cela en 24 ou 48 heures. Mais s'il y a des problèmes de structure plus importants, il faudra évaluer tout cela. Qu'il y ait moins de lampadaires, je peux vivre avec cela. Mais c'est l'équipe structure qui nous dira si un bout doit être refait », a indiqué Jacques Daoust.

- Avec la collaboration de Jean-Thomas Léveillé et Vincent Larouche

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer