Un adolescent arrêté pour avoir agressé des sans-abri à Montréal

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la deuxième fois cet été, une vidéo d'un jeune homme en train d'asperger gratuitement un sans-abri avec un liquide a suscité un tollé, jeudi, sur les réseaux sociaux. Le suspect impliqué a été arrêté jeudi après-midi à Montréal et pourrait faire face à des accusations de voie de fait pour ses gestes.

Deux courtes vidéos montrant deux agressions distinctes ont été publiées par un adolescent mercredi sur Facebook. Elles avaient été vues plus de 100 000 fois, jeudi soir, et partagées des milliers de fois. Sur la première vidéo, le jeune agresseur surprend un homme assis devant lui dans un restaurant en versant le contenu d'un verre sur sa tête. « Hey! Mon osti! », tonne la victime en projetant le verre au sol. Le lieu et le moment exact de l'agression demeurent inconnus.

Sur la seconde vidéo, dont les images sont floues, un groupe discute de la possibilité de commettre à nouveau un tel coup d'éclat. « Je ne veux pas me mêler de tes affaires, j'ai une probation », rétorque l'un d'eux, alors qu'un autre suggère de mettre la vidéo « sur internet ». Au même moment, un troisième homme semble frapper au visage un homme couché sur un banc. « Ayoye, tabarnak », peste ce dernier. On ignore si la victime est la même que dans la première vidéo.

L'adolescent a été arrêté par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) vers 16 h 30 près de la station de métro Papineau. Son identité ne peut pas être révélée, puisqu'il s'agit d'un mineur. Il pourrait néanmoins avoir à répondre de ses gestes devant la justice. « Ce qu'on a vu pourrait correspondre à une définition de voie de fait. Celui qui a le mot final, c'est le procureur. Mais ça ne serait pas improbable que des accusations [soient portées] », a indiqué le porte-parole du SPVM André Leclerc. La victime a été retrouvée par l'Équipe mobile de référence et d'intervention en itinérance (EMRII) du SPVM.

Le président et chef de la direction de la Mission Old Brewery, Matthew Pearce, désapprouve fermement ce « manque de respect » qui démontre une « énorme insensibilité » envers les personnes vivant en itinérance. « Ce sont des gens en grande vulnérabilité. Ils ont besoin de notre sensibilité, de notre respect et de notre compassion. Pas d'un traitement de ce genre. Imaginez si la personne n'était pas itinérante et était en phase terminale d'un cancer. Est-ce qu'on va rire? Ce n'est pas le choix de la personne, comme ce n'est pas le choix de la personne d'être en contexte d'itinérance », soutient-il.

En juin dernier, un homme avait été filmé en plein jour en train de verser un verre de boisson gazeuse sur un sans-abri au centre-ville de Montréal. « Va travailler! Va trouver une job! », avait invectivé l'agresseur en couvrant sa victime d'insultes. Cette vidéo avait soulevé un torrent d'indignation sur les réseaux sociaux, forçant l'agresseur, Francis Gauthier, à s'excuser sur toutes les tribunes pour son geste.

« J'espère que les deux incidents ne sont pas liés. Le geste de cet adolescent a-t-il été inspiré par l'autre incident [du mois de juin]? J'espère que non. J'espère que ce n'est pas une vague qui est en train de se créer. Je ne veux pas voir un troisième incident de ce genre », s'inquiète Matthew Pearce, qui dirige depuis plusieurs années la plus importante ressource d'aide aux hommes sans abri à Montréal.

Matthew Pearce se réjouit que le geste de l'adolescent soit considéré comme « totalement inacceptable » par la population. Il constate d'ailleurs que la perception qu'ont les citoyens des sans-abri s'est améliorée depuis quelques années. « Je vois qu'ils ont une meilleure appréciation de leur vulnérabilité et de la complexité de la vie de quelqu'un qui se trouve dans un état de vulnérabilité », explique-t-il.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer