Incendie majeur dans un garage municipal à Saint-Laurent

L'immeuble touché est situé à l'intersection des boulevards... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

L'immeuble touché est situé à l'intersection des boulevards Cavendish et Poirier, dans l'arrondissement Saint-Laurent.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un important braiser a durement endommagé un garage municipal de Montréal où l'arrondissement Saint-Laurent entrepose une importante partie de son équipement de voirie. L'incendie n'aurait fait aucune victime, mais de nombreuses souffleuses et balais mécaniques risquent d'avoir été endommagés.

Le feu s'est déclaré au milieu de la nuit. Une alarme s'est déclenchée vers 3h47 en raison de la présence de fumée dans l'édifice. À leur arrivée, les premiers pompiers, dont la caserne est située tout juste à côté, ont constaté que trois balais mécaniques étaient en proie aux flammes.

Le feu s'est rapidement propagé au toit du garage qui a brulé durant plusieurs heures avant d'être maîtrisé. Intense, le brasier a nécessité l'intervention de 120 pompiers.

La cause du sinistre fait l'objet d'une enquête, mais les soupçons se tournent vers un mégot de cigarette. « Un enquêteur est sur place, mais on soupçonne qu'un balai mécanique a ramassé un mégot encore allumé et que le feu a couvert pendant la nuit avant de se déclencher », a indiqué Richard Bourdeau, chefs aux opérations du Service incendie de Montréal. Le pompier dit avoir observé quelques incidents du genre durant sa carrière, dans des balais mécaniques ou des camions à ordures, bien que ces incendies aient eu des conséquences moins importantes.

« Ce n'est pas quelque chose qu'on souhaite », s'est désolé Alan De Sousa, maire de l'arrondissement Saint-Laurent.

Un imposant panache de fumée s'est élevé dans les airs. « Heureusement, le vent ne soufflait pas vers le nord où il y a des résidences, mais plutôt vers l'est. On n'a pas eu à évacuer des résidants », a dit Alan De Sousa. L'odeur du brasier pouvait être sentie jusque dans Montréal-Nord.

On ignore encore l'ampleur des dégâts, mais déjà on craint que les services de l'arrondissement soient affectés. « Cet équipement dessert une communauté de 100 000 résidants et de 5000 compagnies, vous pouvez imaginer que ça va avoir un impact. Heureusement, c'est seulement une perte matérielle », a indiqué Alan De Sousa. Saint-Laurent s'attend à voir les arrondissements voisins lui prêter main-forte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer