Laval: un bébé meurt et le corps d'une femme est trouvé dans une rivière

Tout porte à croire qu'il s'agit d'un drame... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Tout porte à croire qu'il s'agit d'un drame familial. Le corps découvert dans la Rivière-des-Mille-Îles est celui de la nouvelle maman. Elle aurait mis fin à ses jours après avoir causé la mort de son fils.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police tentait toujours, mercredi soir, de comprendre quel drame a bien pu se jouer dans un paisible quartier de Laval, où un bébé naissant a été trouvé mort dans son lit une heure après que le corps de sa mère eut été découvert flottant dans la Rivière-des-Mille-Îles.

Il était 09h00 lorsque le premier appel est entré à la centrale 9-1-1. Le corps d'une femme âgée entre 30 et 40 ans venait d'être aperçu sur les berges de la rivière, à la hauteur de la rue Riviera dans l'ouest de l'ile.

Un peu plus d'une heure plus tard, vers 10h15, un résident de la 57eavenue, à deux kilomètres à peine de là, appelait à son tour au 9-1-1. Son fils de moins d'un mois ne respirait plus.

Quelques minutes plus tôt, l'homme était sorti dans la rue. Selon des témoins, il venait de se lever et cherchait sa conjointe. 

«Il nous a demandé si on l'avait vue, raconte un voisin, Junior Félix. Elle était partie sans sa sacoche et sans son porte-feuille et il trouvait ça étrange. On lui a dit qu'elle était sûrement au dépanneur.»

Les quelques voisins rassemblés dehors ne pouvant pas l'aider, il est rentré chez lui. 

Quelques secondes plus tard, Junior Félix entendait crier dans la maison. Puis le voisin est ressorti en hurlant: «Viens m'aider. Mon enfant est mort.»

M. Félix l'a suivi jusque dans la chambre du poupon au deuxième étage de la petite maison de ville. Le garçon était étendu dans son lit. M. Junior, qui a une formation en réanimation, croit qu'il était mort depuis longtemps. 

«Il avait le derrière des oreilles bleues. Quand j'ai posé ma main sur lui, ses vêtements étaient humides et quand je l'ai pris dans mes bras pour le poser par terre et faire la réanimation, son corps était rigide.»

Pendant que le papa était au téléphone avec l'opérateur du 9-1-1, Junior Félix a tenté de sauver le bébé. Il a rapidement été relevé par des policiers, puis par des paramédicaux d'urgence santé. Les manoeuvres ont été vaines.

Que s'est-il passé? Tout porte à croire qu'il s'agit d'un drame familial. Le corps découvert dans la Rivière-des-Mille-Îles est celui de la nouvelle maman. Elle aurait mis fin à ses jours après avoir causé la mort de son fils, selon deux sources policières qui ne sont pas autorisées à parler publiquement.

Le service des communications de la police de Laval a confirmé en fin de journée le lien entre les deux événements. L'agent Franco Di Genova a précisé que le père du poupon «collabore à 100%».

«Il vit une situation extrêmement difficile».

Les parents sont des gens sans histoire qui n'ont aucun antécédent judiciaire. «Je ne les ai jamais entendu se chicaner ou quoi que ce soit du genre», dit M Félix.

«C'était des gens tranquilles. Je ne les voyais pas beaucoup», ajoute une autre voisine.

Mercredi, tout un pâté de la 57e avenue a été bloqué et transformé en scène de crime. Des dizaines de véhicules de police étaient sur place, ainsi que de nombreux badauds. Même chose sur la rue Riviera, où un camion de la morgue est allé chercher le corps de la jeune mère de famille vers 14h15. Une autopsie judiciaire sera pratiquée sur les corps de la mère et de l'enfant.

- Avec la collaboration de Daniel Renaud 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer