Incendie criminel dans une épicerie: la mafia en toile de fond

L'épicerie L'intermarché Lagoria a été la cible d'un... (PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE)

Agrandir

L'épicerie L'intermarché Lagoria a été la cible d'un incendie criminel cette nuit. Sur la photo, un enquêteur examine un bidon d'essence sur la scène de crime.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Un incendie criminel allumé la nuit dernière dans un supermarché de l'arrondissement Saint-Léonard pourrait avoir comme toile de fond les tensions qui secouent la mafia montréalaise depuis plusieurs mois. L'un des administrateurs du commerce visé, l'Intermarché Lagoria, situé sur la rue Bélanger, avait notamment été observé par les enquêteurs de l'opération Colisée lors d'un voyage de golf en compagnie de Vito Rizzuto et d'autres lieutenants de la mafia montréalaise, en République dominicaine en 2003.

Durant l'enquête Colisée, l'un des capitaines de la mafia, Francesco Del Balso, occupait officiellement un emploi de commis aux fruits et légumes dans les succursales de l'Intermarché Lagoria, mais les enquêteurs ne l'ont jamais vu enfiler un tablier et y travailler. En entrevue à La Presse, le propriétaire, Cosimo Chimienti, avait admis que Del Balso travaillait pour lui, mais ajouté qu'il avait fini par le mettre à la porte. Condamné à 15 ans de pénitencier dans la foulée de l'opération Colisée, Del Balso a été libéré d'office à la mi-février et envoyé en maison de transition. Il fait également l'objet de sévères conditions.

Il était environ 4h40 ce matin lorsque les pompiers ont reçu un appel les invitant à se rendre à l'Intermarché Lagoria, situé au 5915 de la rue Bélanger, près de la rue Choisy. Visiblement, le ou les suspects ont fracassé la vitrine avant de répandre de l'essence, allumer l'incendie et prendre la fuite, en laissant leur bidon sur un comptoir. Les sapeurs ont rapidement circonscrit les flammes. Les dégâts sont limités. L'enquête sera confiée aux enquêteurs des Incendies criminels du SPVM.

L'automne dernier, deux bars et un restaurant liés à des individus assis à la table de direction de la mafia montréalaise mise en place à la suite de la mort naturelle de Vito Rizzuto en décembre 2013, ont été la cible d'incendies criminels.

Un jeune homme de 24 ans, Claudio Marco Campellone, a aussi été tué le 18 septembre, vraisemblablement dans le contexte d'un conflit entre mafiosi. La situation était toutefois très calme depuis l'opération Magot-Mastiff, qui a décapité le crime organisé montréalais le 19 novembre dernier. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer