Deux morts dans un incendie à Rosemont: la thèse accidentelle privilégiée

L'incendie qui a coûté la vie à deux aînés dans leur résidence de Rosemont,... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'incendie qui a coûté la vie à deux aînés dans leur résidence de Rosemont, hier soir, à quelques heures du Nouvel An, pourrait bien être de nature accidentelle.

Les enquêteurs de la section des incendies criminels du Service de police de la Ville de Montréal n'ont retrouvé «aucun élément suspect dans la première inspection des lieux», a expliqué le porte-parole André Leclerc. «La thèse de l'incendie accidentel pourrait être plausible.»

Le brasier a ravagé une résidence unifamiliale située sur la rue de Mobile, près de la 31e avenue. Ce secteur se trouve juste au nord du parc Maisonneuve.

Un ingénieur électrique a été appelé sur place pour appuyer l'enquête. 

C'est vers minuit que des voisins ont appelé les services d'urgence après avoir détecté le déclenchement de l'incendie.

Les pompiers qui ont pénétré dans la maison y ont trouvé les corps inanimés. Le décès des deux octogénaires a été constaté sur place. 

«Une autopsie des deux corps sera faite en début de semaine», a spécifié André Leclerc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer