Amies mortes écrasées sous la glace: un décès accidentel selon le coroner

La coroner confirme que le décès de deux jeunes femmes, mortes écrasées sous un... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La coroner confirme que le décès de deux jeunes femmes, mortes écrasées sous un gigantesque bloc de glace près de Notre-Dame-du-Portage en mars dernier, était accidentel.

Anne-Sophie Bois, âgée de 23 ans, est morte le jour même de l'accident, le 26 mars. Son amie Josie Simard, 22 ans, a survécu, mais a succombé à ses blessures environ 20 jours plus tard.

Les deux amies étaient allées se promener sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à travers les blocs de glace accumulés à cet endroit du Bas-du-Fleuve, en compagnie de la mère de Josie Simard. Les victimes étaient toutes deux journalistes.

Passionnées de photographie, elles se sont approchées pour prendre des photos de la glace et ont été particulièrement attirées par un immense bloc de glace bleue, est-il relaté dans le rapport de la coroner Renée Roussel.

Selon son estimation, ce bloc devait peser 11 000 kilos.

«Ainsi, il est plus facile de comprendre pourquoi elles sont mortes et qu'il a été difficile de les secourir», écrit la coroner.

La mère a détourné le regard un instant, et s'est retournée pour constater que le bloc s'était effondré à cet instant précis, ensevelissant les deux amies.

«Les jeunes femmes ont voulu admirer la lumière bleue de cette glace par-dessous celle-ci et le destin a voulu que le morceau de glace se brise, s'effondre justement au moment où elles s'y trouvaient», est-il écrit dans le rapport.

Il a fallu environ une heure pour libérer Josie et deux heures pour Anne-Sophie, qui était inaccessible au début des opérations de secours. Des pompiers avec des scies mécaniques l'ont finalement libérée.

Pour ce qui est d'Anne-Sophie, il est donc «fort probable» qu'elle soit morte d'asphyxie à cause de la position qu'elle avait et du poids de la glace sur son corps. Josie est décédée de multiples traumatismes et de nombreuses fractures, après avoir subi deux arrêts cardio-respiratoires, explique la coroner.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer