Drummondville: plusieurs personnes sont manquantes à la suite d'un incendie

La cause de l'incendie n'est pas encore connue.... (PHOTO LA TRIBUNE)

Agrandir

La cause de l'incendie n'est pas encore connue. Cependant, il semble avoir pris naissance dans un appartement du 2e étage de l'immeuble de l'avenue des Merisiers qui en compte trois.

PHOTO LA TRIBUNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Saint-Arnaud
La Presse Canadienne
Montréal

Plusieurs personnes manquent à l'appel à Drummondville à la suite d'un violent incendie qui a ravagé un immeuble résidentiel d'une trentaine de logements dans la nuit de mercredi à jeudi.

Des sources rapportent un décès, mais la Sûreté du Québec (SQ) n'a pas voulu confirmer cette information puisqu'il est possible que les personnes manquantes aient été absentes au moment de l'incendie, qui a éclaté peu après minuit.

«Lorsque l'incendie s'est déclaré, il y a des personnes qui sont sorties d'elles-mêmes de l'édifice, mais il y a également les pompiers qui ont procédé à des évacuations», a expliqué la sergente Aurélie Guindon de la SQ.

«Le travail d'enquête qui se fait maintenant c'est d'essayer de répertorier toutes ces personnes-là pour voir combien il y a de personnes qui manquent à l'appel.»

D'autres sinistrés ont été transportés à l'hôpital, mais là encore leur nombre n'a pas encore été précisé par les autorités.

À leur arrivée, les pompiers ont d'abord procédé à l'évacuation des personnes aux fenêtres et sur les balcons de l'immeuble, mais ils ont été confrontés à des conditions difficiles lorsqu'est venu le temps de combattre les flammes.

«Au début, c'était surtout la fumée, parce qu'il n'y avait pas de portes entre les cages d'escalier et les corridors», a raconté le directeur du service des incendies de Drummondville, Georges Gagnon, ajoutant que les flammes s'étaient aussi propagées rapidement dans l'édifice: «On a eu un danger d'affaissement du bâtiment à certains endroits. La brique s'est détachée, donc il y a eu un périmètre plus grand, ce qui nous a empêchés d'aller combattre l'incendie à l'intérieur.»

Les pompiers de Drummondville ont finalement maîtrisé l'incendie vers 3h, mais celui-ci n'était toujours pas complètement éteint en milieu d'avant-midi jeudi. Même après extinction, il était évident que les enquêteurs ne pourraient pas pénétrer dans la structure rapidement.

«Il y a un secteur où on va devoir aller pousser un peu sur la structure pour voir si elle va se détacher. Il y a une autre partie du mur de briques qu'il va falloir peut-être faire descendre avant qu'on puisse s'en approcher», a indiqué le directeur du service des incendies.

La suite des événements appartiendra alors aux policiers.

«La prochaine étape sera d'envoyer les techniciens en scènes d'incendie pour procéder à l'expertise de la scène», a expliqué la sergente Guindon, qui invité aussi d'éventuels témoins du début de l'incendie à se manifester en composant le 1-800-659-4264

Une cinquantaine de pompiers ont lutté contre le brasier, incluant des confrères des municipalités environnantes venus leur prêter main-forte.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer