Funérailles de Samantha Higgins: «Nous sommes honorés de l'avoir connue»

Parents et amis ont tenté de se réconforter... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Parents et amis ont tenté de se réconforter aux funérailles de Samantha Higgins.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les proches de Samantha Higgins ont fait de tristes adieux à la jeune femme de 22 ans dont le corps a été découvert démembré dans un sac de plastique le 9 juillet dernier. 

Tout au long de la journée, devant un complexe funéraire de l'arrondissement du Sud-Ouest à Montréal, parents et amis se sont offert un peu de réconfort en s'étreignant tout en pleurant à chaudes larmes.

«Samantha était une bonne personne, une mère aimante, et nous sommes honorés de l'avoir connue», a affirmé Laurie McKernan, une amie de la famille qui se considère un peu comme la tante de Samantha. 

Mme McKernan a lancé une campagne de financement sur Gofundme pour payer pour les funérailles et venir en aide aux deux enfants de la victime qui sont âgés de quatre ans et trois mois. En quelques jours, plus de 8000 $ ont été amassés. «Les gens ont répondu en grand nombre, ça aide à retrouver la foi en l'humanité, les gens ont vraiment ouvert leur coeur et ça nous aide beaucoup».

Mme McKernan a toutefois appelé les gens à faire preuve de respect et de sobriété envers la famille. Sur la page Facebook créée à la mémoire de Samantha, certaines personnes ont spéculé sur les raisons et les circonstances du meurtre de la jeune femme. «Personne ne sait ce qui est arrivé et personne ne le saura, on préfère ne pas savoir ce que vous pensez sur ce qui s'est produit», a-t-elle dit.

Samantha Higgins, qui résidait dans l'arrondissement de LaSalle à Montréal, était portée disparue depuis près de trois jours lorsque son corps a été retrouvé dans un sac, sous un pont à Hinchinbrooke, en Montérégie, à environ 70 kilomètres de sa résidence.

Le 13 juillet, quelques jours à peine après la découverte du corps de Samantha, Nicholas Fontanelli, le fiancé de la jeune femme et père de leurs enfants, a été accusé de meurtre prémédité et d'outrage à un cadavre. Le jeune homme de 22 ans qui avait déjà des démêlés avec la justice en 2010 pour vol doit revenir en cour le 17 août et restera détenu d'ici là.

«Je ne peux pas croire que ce genre d'affaires soit arrivé, elle [Samantha] ne méritait tellement pas ça», a affirmé Sue Meyer, une conseillère en orientation qui a bien connu Samantha et qui assistait aux obsèques, samedi.

Au moins une centaine de personnes ont assisté à la cérémonie en l'honneur de la jeune femme en après-midi, selon certaines personnes présentes.

«Le service était magnifique et très attendrissant», a ajouté Mme Meyer.

«Elle avait seulement 22 ans, elle avait sa vie devant elle», a lâché Patricia Gauthier tout en réprimant un sanglot. 

«Nous sommes toujours sous le choc», a poursuivi son amie Mme Meyer.

Selon les deux dames, la mère de la victime Vanessa Higgins était dévastée, mais a su rester forte tout au long de la journée. «Elle a une réelle force en elle qui la pousse à continuer d'avancer», a indiqué Mme Meyer.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer