L'ancien chauffeur de Rob Ford est acquitté dans une affaire de drogue

L'ancien chauffeur de Rob Ford, Sandro Lisi (au... (Photo Frank Gunn, PC)

Agrandir

L'ancien chauffeur de Rob Ford, Sandro Lisi (au centre), arrive au tribunal, vendredi.

Photo Frank Gunn, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Liam Casey
La Presse Canadienne
Toronto

Un ami de l'ancien maire de Toronto Rob Ford, Alexander Lisi, a été reconnu non coupable de méfaits liés aux drogues, vendredi. Le coaccusé de M. Lisi, Jamshid Bahrami, a aussi été acquitté. Les deux hommes étaient accusés de trafic de cannabis.

Le juge a réprimandé la Couronne pour le manque de preuve, suggérant que M. Ford était la véritable cible de cette enquête policière.

«Il serait naïf de suggérer que M. Lisi a fait l'objet d'une enquête dans le vide. Le lien avec le maire de Toronto était important», a déclaré le juge Ramez Khawly dans sa décision d'une durée de deux heures.

La police n'affecterait pas ses ressources à pareil «menu fretin», a dit le juge. Les enquêteurs cherchaient le «gros gibier», selon lui.

Le juge a déclaré que le dossier de la Couronne s'était effondré parce que le témoin principal - un agent d'infiltration - n'était pas crédible ni fiable.

Il a dit que cet agent subissait beaucoup de pression de hauts gradés de la police qui souhaitaient le voir monter un dossier solide contre «la grosse enchilada» - Rob Ford - et son ami Lisi.

M. Lisi, qui est âgé de 36 ans, était également accusé de possession d'une petite quantité de marijuana et de possession de produits de la criminalité, tandis que M. Bahrami était accusé de possession de cocaïne.

M. Lisi avait en sa possession 900 $ en billets marqués par la police au moment de son arrestation. Les billets étaient apparemment liés à un achat de 220 grammes de cannabis par un agent double, dans le commerce de nettoyage à sec de M. Bahrami.

Le juge Ramez Khawly a estimé que la Couronne ne pouvait prouver la culpabilité des accusés hors de tout doute raisonnable.

M. Lisi était tout sourire après la décision. Il a été peu loquace en sortant du tribunal, mais a remercié le juge et s'est dit «soulagé».

«Beaucoup de ressources et d'argent de la police et des contribuables sont allés dans cette enquête et vous avez entendu le juge dire qu'il y avait une absence de preuve sur certaines choses», a dit son avocat, Domenic Basile.

MM. Lisi et Bahrami ont été arrêtés après une enquête de police qui a duré des mois et qui a impliqué de la surveillance par des policiers, un suivi électronique, de la photographie aérienne et une caméra installée sur un lampadaire.

Alexander Lisi est également accusé d'extorsion en lien avec sa tentative de récupérer la célèbre «vidéo de crack» de Rob Ford. Il n'a pas encore subi son procès dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer