Saskatchewan: l'homme qui a tué sa famille instable mentalement

Un homme qui a assassiné sa conjointe et ses trois enfants avant de s'enlever... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Clare Clancy
La Presse Canadienne
TISDALE

Un homme qui a assassiné sa conjointe et ses trois enfants avant de s'enlever la vie, mercredi en Saskatchewan, était aux prises avec des problèmes de santé mentale, selon sa famille.

Steven O'Shaughnessy n'avait toutefois jamais commis d'acte violent. Selon ses proches, on ne saura jamais vraiment ce qu'il s'est passé avant qu'il ne commette le pire.

Latasha Gosling, 27 ans, et ses trois enfants, Jenika, Landen et Janayah - âgés respectivement de 8, 7 et 4 ans - ont été retrouvés morts, mercredi matin, dans leur maison mobile de Tisdale.

La GRC a indiqué que leur meurtrier avait ensuite pris la fuite avec son bambin de six mois vers une maison de Prince Albert, où il s'est suicidé. Le bébé n'a pas été blessé et il est sous la responsabilité de sa famille.

Selon Tim Funk, un cousin de la défunte mère de famille, M. O'Shaughnessy avait pris des photos de ses victimes et les avait envoyées au père biologique des enfants.

M. Funk a confié que l'homme était un conjoint jaloux et contrôlant. Mme Gosling était en couple avec M. O'Shaughnessy depuis quelques années. Elle était séparée de son mari, le père de ses enfants, qui voulait d'ailleurs souvent les visiter à leur domicile principal de Tisdale, au nord de Saskatoon. Le nouvel amoureux de Mme Gosling n'appréciait vraisemblablement pas ces visites.

Le mari de Mme Gosling avait reçu les horribles images mardi, la veille de son anniversaire, selon M. Funk. Il avait alerté la GRC, qui a retrouvé les corps tôt, mercredi matin. La police n'a pas révélé comment les victimes avaient été tuées.

Le gérant du parc de maisons mobiles où était établie la famille a affirmé qu'il avait reçu un appel de la police pour fournir une clé supplémentaire. Il a pu voir les enfants ce soir-là.

M. Funk a mis en place un site Internet afin de recueillir des fonds pour les funérailles des victimes et pour créer un fonds à l'enfant de six mois. En date de jeudi, il avait récolté plus de 41 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer