Congédiée pour des vidéos érotiques dans des lieux publics

La femme qui a donné des spectacles érotiques pour un auditoire en ligne à... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

La femme qui a donné des spectacles érotiques pour un auditoire en ligne à partir d'endroits publics, qui incluraient des bibliothèques publiques de Windsor, en Ontario, a été congédiée par son employeur.

L'avocat d'une entreprise américaine qui fournit des spectacles en direct en webcam a dit que la femme a été congédiée pour avoir enfreint les règlements de l'entreprise.

Lawrence Walters, de Walters Law Group à Longwood, en Floride, a dit que la demoiselle était sous contrat avec le site Internet MyfreeCams.com, où figurent les règles à respecter.

Parmi celles «absolument interdites», il y a de poser «des gestes qui pourraient être considérés obscènes dans votre collectivité».

Les vidéos montrent la femme dévoilant ses parties intimes et se masturbant, a dit la police.

«Nous savons qu'il y a ce genre de choses sur Internet, mais quand quelqu'un s'y adonne en public, ça devient un souci pour nous», a dit le sergent Matthew D'Asti, de la police de Windsor.

M. D'Asti a dit que la femme a utilisé son propre ordinateur portable pour diffuser les vidéos.

Les autorités croient aussi qu'elle a donné des spectacles dans des Tim Hortons, mais il est difficile d'établir lesquels en raison de la nature générique de ces établissements.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer