L'étrange tunnel qui mystifie Toronto

L'entrée du tunnel à Toronto.... (PHOTO LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

L'entrée du tunnel à Toronto.

PHOTO LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La police de Toronto ignore les raisons pour lesquelles un tunnel sophistiqué a été creusé près d'un stade de tennis situé non loin d'un campus universitaire de la Ville Reine. Un policier de haut rang a rencontré les médias, hier, pour demander l'aide du public afin d'identifier son ou ses constructeurs. Pendant ce temps, les réseaux sociaux se sont déchaînés, avec des théories parfois sérieuses, souvent loufoques.

Motifs mystérieux

«Si tu as construit un tunnel près du Rexall Centre à Toronto, lâche-nous un coup de fil, OK?», a lancé sur Twitter, hier, un policier torontois. Bien que le tweet ait été envoyé avec une pointe d'humour, la police prend l'affaire au sérieux. Il n'est pas illégal de creuser un tunnel, a tenu à préciser hier le chef adjoint de la police de Toronto, Mark Saunders. Tout dépend des intentions de ses auteurs. Or, les autorités nagent en plein brouillard.

Clin d'oeil à Marcel Talon

«Allez donc voir du côté de Marcel Talon», a lancé à la blague un utilisateur de Twitter après que la police de Toronto eut lancé sa demande d'aide au public. Talon est le célèbre criminel québécois incarné par Michel Côté dans le film Le dernier tunnel, sorti en 2004. Le film s'est inspiré de son projet de tunnel avorté à la dernière minute sous le siège social de la Banque de Montréal (son équipe avait creusé pendant quatre mois, la nuit, en descendant dans les égouts en face du siège social de la police de Montréal). L'homme est devenu délateur en 1994, alors qu'il menait depuis 30 ans une carrière criminelle spécialisée dans les explosifs ainsi que les vols de banques et de camions blindés

Menace terroriste?

Le tunnel n'aurait pas pu mener au stade de tennis Rexall Centre en raison de la topographie de l'endroit, selon la police de Toronto. C'est dans ce stade que se tient chaque année la Coupe Rogers. Les Jeux panaméricains y seront également présentés l'été prochain, d'où la thèse de l'attentat terroriste en préparation qui a d'abord circulé. Hier, la police de Toronto a insisté sur le fait que les autorités n'avaient mis au jour aucune menace terroriste.

Objets découverts

Un chapelet et un coquelicot du jour du Souvenir avaient été épinglés à un mur. Le tunnel était équipé d'une génératrice, d'une pompe et de quelques outils. Les murs ont été renforcés à l'aide de planches de bois, ce qui fait dire aux autorités que c'est l'oeuvre de professionnels. Un système de poulies et un seau ont servi à transporter la terre à la surface. Le tunnel - creusé à la main, sans machinerie - a été habité cet hiver, confirme la police. Il y faisait même chaud quand un agent de la faune a repéré l'infrastructure par hasard, lors d'une patrouille, le 14 janvier dernier. La zone est densément boisée et difficile d'accès.

Les réseaux sociaux s'enflamment 

Sur les réseaux sociaux, certains se sont mis à faire des blagues sur l'hiver rigoureux qui a poussé la marmotte à améliorer sa cachette. Ou encore ont dit que c'était le meilleur moyen pour aller chercher son café au Tim Hortons sans sortir dehors. D'autres ont montré du doigt Bugs Bunny, ou encore les personnages de Sesame Street. Quelqu'un a modifié le graphique réalisé par CBC en intégrant dans le tunnel des joueurs de hockey des Maple Leafs de Toronto - si honteux de leurs récentes performances sportives qu'ils ont choisi de s'y réfugier. 

Dimensions

Plus de 7 m de longueur, 2,5 m de hauteur et un peu moins de 1 m de largeur. Une personne peut s'y tenir debout.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer