Alberta: l'homme blessé par la GRC aurait appelé la police lui-même

Un homme qui avait été blessé par des agents de la Gendarmerie royale du Canada... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
VEGREVILLE, Alb.

Un homme qui avait été blessé par des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) le jour de Noël en Alberta aurait lui-même appelé la police pour signaler un vol de banque qui n'avait pas lieu.

Les policiers avaient été appelés à la banque TD, jeudi, à Vegreville, où ils avaient été contraints à faire feu sur un suspect, indique la GRC.

L'Équipe d'intervention d'urgence de l'Alberta, qui a été chargée d'enquêter sur les événements impliquant leurs confrères de la GRC, a affirmé vendredi qu'une arme factice avait été retrouvée sur les lieux. La GRC mène toutefois elle-même l'enquête sur le faux signalement de vol de banque.

L'homme de 22 ans, qui n'a pas été identifié, a été formellement accusé de possession d'arme dans un dessein dangereux pour la paix publique et de méfait public. Il comparaîtra en cour à Edmonton lundi prochain.

La GRC a assuré que les blessures de l'accusé ne mettaient pas sa vie en danger. Selon l'agent Jason Curtis, il obtiendra son congé de l'hôpital bientôt, mais sera incarcéré jusqu'à sa comparution.

L'accusation de méfait public a été déposée en raison du faux signalement de vol, a précisé M. Curtis.

«Je ne peux pas deviner quelles étaient ses intentions», a-t-il indiqué. Le policier n'a pas pu préciser s'il était connu des milieux policiers.

Selon la GRC, l'homme a confronté les policiers, qui ont dû tirer sur lui, dans les circonstances.

L'Équipe d'intervention d'urgence de l'Alberta a précisé que l'accusé était seul et qu'une seule balle avait été tirée par les policiers.

Le mandat de l'Équipe d'intervention d'urgence est d'enquêter sur les incidents impliquant un corps policier albertain qui ont causé des blessures ou la mort d'une personne. Elle peut aussi être appelée à se pencher sur des allégations de bavures policières.

L'Équipe enquêtera d'ailleurs sur une autre fusillade impliquant des agents de la GRC, survenue vendredi. La GRC a expliqué que les deux policiers avaient dû tirer sur la voiture d'un suspect qui avait pris la fuite lors d'une opération routière, avant de percuter un autre véhicule. Il avait été transporté à l'hôpital avec des blessures mineures. Aucune autre personne n'avait été blessée lors de l'intervention.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer