Une femme retrouvée sans vie à Montréal

Les agents Sonia Côté St-Hilaire et Steven Campbell... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les agents Sonia Côté St-Hilaire et Steven Campbell ont ainsi été reconnus coupables, par le Comité de déontologie policière, d'avoir arrêté, détenu « sans droit » et fouillé la manifestante Andréann Cossette-Viau ainsi que son sac à dos.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le cadavre découvert dans un appartement de la rue Jeanne-Mance, dimanche matin, ne présentait «aucune trace de violence», selon le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Il n'y avait pas non plus d'indice dans le logement donnant à penser que la défunte de 53 ans aurait été agressée.

Malgré ces deux constats, les enquêteurs continuaient, en fin d'après-midi, de considérer ce dossier comme une «mort suspecte» étant donné qu'ils ne savaient pas encore ce qui a coûté la vie à la quinquagénaire.

Une autopsie sera menée pour déterminer la cause de sa mort.

Par ailleurs, un homme a déjà été interrogé en lien avec cette affaire.

L'individu de 52 ans, qui se trouvait dans l'appartement au moment où les policiers sont arrivés sur place, a été qualifié de «témoin» et non pas de «suspect» par le SPVM.

Il a pu recouvrer sa liberté après avoir été questionné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer