Nouveau-Brunswick: deux enfants tués par un python

Le magasin Reptile ocean.... (Photo David Smith, Reuters)

Agrandir

Le magasin Reptile ocean.

Photo David Smith, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Un serpent exotique, vraisemblablement un python, se serait évadé la nuit dernière d'un magasin spécialisé dans la vente de reptiles à Campbellton, au nord du Nouveau-Brunswick, pour s'introduire dans un appartement situé au deuxième étage de l'immeuble, étranglant à mort deux garçons âgés de 5 et 7 ans.

Peu après 6h30 ce matin, les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se sont rendus au deuxième étage de l'immeuble où est situé le commerce Reptile Ocean, au centre-ville de Campbellton. Sur place, ils ont retrouvé les deux garçons morts. 

Selon l'enquête préliminaire, le serpent se serait évadé de sa cage pendant la nuit. Il se serait ensuite infiltré dans l'appartement en voyageant par le système de ventilation, pour finalement étrangler les deux jeunes garçons. Les deux victimes passaient la nuit chez leur ami, qui est le fils du propriétaire de Reptile Ocean, Jean-Claude Savoie. 

Les enquêteurs ont toujours le serpent en leur possession. La GRC a indiqué que des autopsies seront pratiquées sur le corps des deux victimes, demain. 

Réactions de la Ville 

La communauté de Campbellton, situé dans le comté de Restigouche, comptant un peu plus de 32 000 habitants, est sous le choc. Le maire adjoint, Ian Comeau, a déclaré à La Presse que la réglementation permettant la possession de ce type d'animal serait modifiée lors d'une réunion du conseil de ville.

«C'est la première chose que nous ferons demain matin. Nous changerons la réglementation et travaillerons avec la GRC dans leur enquête», a-t-il déclaré. 

M. Comeau a expliqué que la petite communauté était ébranlée par le drame. Le magasin Reptile Ocean, qui avait pignon sur rue au centre-ville depuis près de 15 ans, était connu de tous. 

«Je connais bien la maman des deux jeunes enfants, tout comme le propriétaire du commerce. C'est un drame sans précédent pour Campbellton. Quand tu perds deux enfants d'un coup, c'est très triste», a affirmé le maire adjoint. 

Au Québec tout comme au Nouveau-Brunswick, les animaux exotiques, dont les serpents venimeux, ne sont pas admis à la garde en captivité sans permis.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer