Quatre violations de domicile dans la région montréalaise

Partager

Quatre violations de domicile avec agression ont été commises en à peine 3 heures par au moins 14 malfaiteurs, lundi soir, à Montréal et dans les environs. Dans au moins trois cas, il s'agirait de règlements de comptes, particulièrement à Laval où un trafiquant bien connu et armé d'une mitraillette a été visé.

La série a débuté à 19h à Laval.

Quatre hommes noirs cagoulés ont fait irruption dans une demeure de la rue Saint-Antoine, dans Laval-Ouest, où se trouvaient un homme dans la cinquantaine et ses fils de 17 et 19 ans.

«Ils ont été ligotés et les suspects ont fouillé la maison, pour ne repartir qu'avec de l'argent, 400 $ environ», a raconté l'agent Franco DiGenova, porte-parole de la police de Laval.

Le père a été battu à coups de barre de fer, ce qui lui a causé des lacérations au visage et à la tête pour lesquelles il a été hospitalisé. Une arme à feu aurait aussi été utilisée pendant l'agression, mais aucun coup de feu n'a été tiré.

Mais en enquêtant, les policiers ont découvert que la victime de 51 ans, Robert Freeman, a un long passé criminel en matière de trafic de drogues. Il était en attente d'un procès depuis 2011, et a accumulé les petites peines de prison dans le passé. En 2000 notamment, il a été arrêté par les peacekeepers de Kanesatake et condamné en compagnie d'un jeune trafiquant québécois qui a fait les manchettes récemment à New York, Jimmy Cournoyer.

Cournoyer a été accusé à New York d'avoir dirigé une organisation nord-américaine de trafiquants qui a écoulé 45 tonnes de marijuana dans la métropole américaine depuis 2002, pour des recettes de 800 M $. En plus de risquer de passer plusieurs années derrière les barreaux au sud de la frontière, le lavallois de 33 ans voit les autorités lui réclamer les 800 M $ de recettes. C'est la Drug enforcement administration américaine qui a arrêté le jeune homme au train de vie princier, en collaboration avec la police de Laval.

Cette dernière ne mentionne pas si Freeman avait toujours des liens avec Cournoyer.

Mais pour en revenir à la victime de l'agression, les policiers ont saisi dans sa demeure du crack, de la cocaïne et une arme de chasse non enregistrée. Plus surprenant encore, dans un chalet qu'il loue près de Lachute, dans les Laurentides, ils ont mis la main sur une puissante mitraillette M4, une version courte de la M16 utilisée par l'armée américaine.

Freeman devrait ainsi être à la fois plaignant et accusé dans cette affaire, puisqu'il pourrait être accusé de possession de drogue et d'armes prohibée. La police de Laval tente d'ailleurs de déterminer la provenance de l'arme. Quiconque aurait des informations à ce sujet peut contacter les enquêteurs au 450-662-4636.

Les agresseurs sont toujours au large et les limiers estiment possible que les activités de Freeman puissent avoir un lien avec son agression.

Montréal

Une heure plus tard exactement, c'est un résidant du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, qui a été roué de coups de bâton chez lui.

Vers 20h, rue Bourbonnière près de la rue Adam, quatre suspects sont entrés de force chez l'homme de 51 ans, qui est bien connu des policiers. Ils l'ont sérieusement blessé, mais sa vie n'est pas menacée.

L'agression est apparemment liée au trafic de drogue. Plusieurs incidents du genre ont été signalés aux policiers du quartier dans les dernières semaines, toujours liés au trafic de stupéfiants.

Longueuil

Enfin, à 21h, un autre quatuor de truands s'est introduit dans une résidence de la rue de Lorimier, dans le Vieux-Longueuil, apparemment pour se venger d'un acte dont la police refuse de décrire les circonstances.

Comme l'homme qu'ils recherchaient s'est enfui par une fenêtre, ils s'en sont pris à son colocataire.

La police connaît les suspects.

Salaberry-de-Valleyfield

Vers 22h15, un homme de 62 ans a à son tour été agressé dans un appartement de la rue Penon, à Salaberry-de-Valleyfield.

Il a entendu dans l'appartement au-dessus du sien ce qui lui a semblé être un bruit de lutte. Il est monté pour voir et est tombé sur deux malfaiteurs qui l'ont attaqué avec un objet contondant. L'homme, dans un état grave, a été transporté aux soins intensifs d'un hôpital montréalais.

Les deux agresseurs, qui semblent avoir eu le vol pour motif, ont aussi blessé deux personnes qui se trouvaient dans ce logement, mais moins grièvement.

Cela fait donc au total 14 suspects recherchés par les divers corps policiers, qui ne voient aucun lien entre les trois agressions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer