Accident sur l'autoroute 30: la conductrice est morte

La neige accumulée en bordure de la chaussée... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

La neige accumulée en bordure de la chaussée aurait ensuite servi de rampe pour propulser la voiture par-dessus le muret de sécurité. Le véhicule s'est alors retrouvé à l'envers sur la route Harwood.

Photo Olivier Pontbriand, La Presse

Partager

Une automobiliste de 32 ans a perdu la vie dans un violent accident, hier vers 10h, sur l'autoroute 30 à Vaudreuil-Dorion. Sa voiture a fait une chute d'une dizaine de mètres du haut d'un pont d'étagement.

La conductrice, une résidante de Montréal, circulait sur l'autoroute 30 en direction est quand elle a perdu la maîtrise de son véhicule pour une raison encore indéterminée. Sa voiture a heurté le garde-fou de gauche, à l'entrée du pont d'étagement qui enjambe la route Harwood. Sous l'impact, le véhicule a bifurqué vers la droite et traversé les deux voies. La neige accumulée en bordure de la chaussée aurait ensuite servi de rampe pour propulser la voiture par-dessus le muret de sécurité. Le véhicule s'est alors retrouvé à l'envers sur la route Harwood.

Les secours ont mis de longues minutes pour en extirper la conductrice, qui a été transportée à l'hôpital, où son décès a été constaté.

La Sûreté du Québec a dépêché ses enquêteurs sur place afin de reconstituer la scène de l'accident. Impossible pour l'instant de savoir si l'alcool, la vitesse ou la fatigue sont à l'origine de l'accident.

L'autoroute 30, en direction est, a été fermée à la circulation, de même que la route Harwood dans les deux sens.

L'identité de la victime ne sera pas dévoilée pour l'instant, tous les membres de sa famille n'ayant pas encore été prévenus. Les policiers auraient du mal à en joindre certains, qui se trouvent à l'extérieur de la province.

La Sûreté du Québec signale cette année 14 morts en 9 collisions sur les routes depuis le 22 décembre. À pareille date l'an dernier, 12 accidents avaient fait 13 morts sur le réseau routier québécois.

«Rampe de lancement»

En 2005, le coroner s'était penché sur les rampes de lancement causées par la neige après qu'une personne eût perdu la vie. Un homme circulait sur le chemin de la Côte-Vertu. Il avait perdu la maîtrise de son véhicule sur le pont d'étagement qui surplombe l'A40 et s'était retrouvé sur l'autoroute. Quelques semaines plus tard, il était mort des suites de son accident.

Dans son rapport, le coroner avait recommandé que la Ville de Montréal «donne des instructions pour que la neige soit enlevée aux abords du trottoir de façon à ne plus constituer de rampes».

En 1996, un enfant avait aussi perdu la vie lorsque la voiture de ses parents avait plongé du haut de l'autoroute Métropolitaine pour atterrir sur le boulevard Crémazie. Le ministre des Transports de l'époque avait mentionné que des directives étaient déjà existantes concernant l'enlèvement de la neige près des garde-fous.

- Avec Émilie Bilodeau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer