Un incendie criminel ravage un centre de conditionnement physique

Le sinistre a éclaté vers 0h15 dans l'établissement,... (Photo Félix-Olivier Jacques Fournier, collaboration spéciale)

Agrandir

Le sinistre a éclaté vers 0h15 dans l'établissement, situé dans un petit centre commercial de la rue Jarry, près de la rue Pascal-Gagnon, dans l'arrondissement de Saint-Léonard.

Photo Félix-Olivier Jacques Fournier, collaboration spéciale

Partager

Un centre de conditionnement physique devant lequel un mafieux avait été criblé de balles en 2009 a été la cible d'un incendie d'origine criminelle, très tôt jeudi, à Saint-Léonard.

Une vitrine du gymnase Citalfort, à l'angle des rues Jarry et Pascal-Gagnon, était fracassée et un incendie se développait à l'intérieur du local à l'arrivée des pompiers. Après l'extinction des flammes, les premiers policiers qui ont pénétré à l'intérieur du gymnase y ont trouvé des traces d'accélérant.

«C'est un incendie d'origine criminelle», a indiqué Anie Lemieux, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal, en soulignant que les indices ne laissaient aucun doute.

L'incendie a infligé des dégâts considérables au gymnase, mais a épargné ses voisins, toujours selon Mme Lemieux. Les services d'urgence avaient été alertés par le déclenchement d'un système d'alarme antivol, à la suite du bris de la vitrine.

La police n'a encore trouvé aucun responsable et personne n'a été arrêté.

De l'action au gym

En juin 2009, un individu lié à la mafia, Danny De Gregorio, avait été atteint de plusieurs balles après être sorti d'un centre de conditionnement physique situé à la même adresse et doté du même numéro de téléphone. Grièvement blessé, il s'était réfugié dans le gym après l'attentat et avait miraculeusement survécu.

Selon nos sources, De Gregorio, alias Danny Arm, serait un ancien membre de la cellule de Paolo Gervasi, assassiné en 2004 à l'âge de 62 ans, et serait depuis proche de Giuseppe De Vito.

De Vito, alias Ponytail, purge une peine de 15 ans de prison pour une accusation de complot pour importation de cocaïne portée à la suite de l'opération Colisée. Au fil des années, De Vito serait devenu un acteur important de la mafia à Montréal et serait à la tête de son propre clan, selon la police. Le 21 décembre, un homme a été tué et un autre blessé lorsqu'un individu a ouvert le feu dans un café du boulevard Provencher qui aurait eu des liens avec De Vito, selon nos sources. Quatre jours plus tôt, un individu qui serait lié à De Vito selon nos informations, Giuseppe Fetta, a été victime d'une tentative de meurtre sur le boulevard Saint-Laurent.

En 2008, De Gregorio, 44 ans, avait été accusé d'enlèvement avec d'autres individus, dont Salvatore Scoppa et Mohamed Awada, assassiné le 17 novembre dernier. De Gregorio avait bénéficié d'un arrêt du processus judiciaire dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer