Vol dans une animalerie: les chiens retrouvés

Édith, Isabelle et Caroline Champigny en compagnie des... (Photo: André Pichette, La Presse)

Agrandir

Édith, Isabelle et Caroline Champigny en compagnie des animaux retrouvés grâce au courage d'une ancienne employée de l'animalerie Rouki Froufrou où a été commis le vol dans la nuit de mercredi à jeudi. Les trois soeurs sont propriétaires de l'établissement.

Photo: André Pichette, La Presse

Partager

Sur le même thème

Les trois soeurs propriétaires de l'animalerie lavalloise Rouki Froufrou peuvent souffler: les chiens miniatures de grande valeur qui leur avaient été dérobés sont de retour au bercail grâce à l'aide d'internautes et au courage d'une ancienne employée.

Les trois chiens, d'une valeur globale de plusieurs milliers de dollars, avaient été volés dans la nuit de mercredi à jeudi par des malfaiteurs qui avaient fracassé la vitrine du magasin.

Mais, dans une opération digne des meilleurs films d'action, une amie et ancienne employée de l'animalerie a confondu les voleurs après les avoir attirés dans la gueule du loup.

Accompagnée par son père, elle s'est fait passer pour une cliente intéressée par l'annonce que les voleurs avaient mise sur le site de petites annonces Kijiji.com.

«Tu cours, et tu cours vite»

Elle leur a fixé rendez-vous dans une ruelle non loin du lieu du vol, où un groupe d'hommes dans la vingtaine «lui ont montré les deux chihuahuas», a relaté Édith Champigny, l'une des trois propriétaires de l'animalerie. «Elle a regardé le gars et lui a dit: Tu cours, et tu cours vite. Les cinq gars se sont sauvés en laissant les chiens derrière eux.»

Dans la nuit de jeudi à hier, le troisième chien, de race «morkie» (un mélange de yorkshire-terrier et de bichon maltais), a été abandonné dans la poubelle d'un restaurant voisin de Rouki Froufrou. Les propriétaires ont été averties par un appel anonyme. Un quatrième chien qu'on avait cru volé a finalement été retrouvé dans l'animalerie: il avait été déplacé au cours du cambriolage.

Nathalie Lorrain, responsable des communications à la police de Laval, a indiqué à La Presse que, même si les petits chiens avaient été retrouvés, ses collègues continuaient d'enquêter. «On va retourner prendre une déclaration pour avoir une description des suspects, a-t-elle indiqué. L'enquête va suivre son cours. Le dossier n'est pas clos. Il y a encore des suspects au large.»

Aide inespérée

En entrevue téléphonique, Édith Champigny s'est dite renversée par l'appui du public et des amateurs de chiens dans ces péripéties.

«On a eu de l'aide, c'est incroyable, a-t-elle affirmé. Parfois, ça prend des événements malheureux pour se rendre compte qu'on est aimés. On a eu des centaines d'appels, de courriels, d'interventions de gens qui proposaient leur aide.»

Selon elle, le vol survenu dans son animalerie devrait alerter les gens sur la provenance douteuse des chiens qui sont proposés sur les sites de petites annonces.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer