Le SPVM retrouve des articles de sport volés de grande valeur

Cette balle de baseball autographiée par Babe Ruth... (PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM)

Agrandir

Cette balle de baseball autographiée par Babe Ruth a été retournée à son propriétaire.

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

La police de Montréal a retrouvé peu avant Noël des articles de sport de grande valeur qui avaient été volés à un collectionneur montréalais, dont une balle de baseball autographiée par Babe Ruth et des cartes de hockey anciennes.

Le vol avait fait grand bruit l'été dernier. Daniel De Varennes, collectionneur aguerri qui accumule des pièces rares du monde du sport, de la bande dessinée, de la musique et de l'histoire militaire, a été dévalisé dans son immeuble de condos de la rue Bates, à Outremont, au mois d'août.

Le voleur s'était introduit dans l'immeuble et avait forcé les cadenas des casiers où les propriétaires peuvent entreposer leurs biens, dans une aire commune. Certains s'étaient fait voler des pneus d'hiver qu'ils avaient rangés pour la belle saison, ou un vélo.

Mais dans le casier de Daniel De Varennes, l'intrus avait mis la main sur le gros lot : le collectionneur dit s'être fait dérober une vingtaine de guitares de collection, des bandes dessinées rares, des reliques de la Seconde Guerre mondiale, ainsi que ses cartes de hockey précieuses et sa balle de baseball autographiée.

Il offrait une récompense de 50 000 $

Anéanti, il avait donné des entrevues à plusieurs médias pour dénoncer le cambriolage. Il estimait ses pertes à plusieurs centaines de milliers de dollars et offrait même une récompense de 50 000 $ à quiconque lui permettrait de retrouver ses articles volés.

Les enquêteurs du centre opérationnel Nord du SPVM ont démarré une enquête et sont vite tombés sur la trace de Simon Perez, 50 ans, un Lavallois qui avait plusieurs antécédents criminels pour vols et introduction par effraction, et qui avait déjà démontré un intérêt pour le recel de pneus d'hiver.

Simon Perez a été libéré dans l'attente de... (PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM) - image 2.0

Agrandir

Simon Perez a été libéré dans l'attente de son procès.

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

Peu avant Noël, les policiers ont lancé cinq perquisitions dans divers lieux où ils avaient déterminé que Perez cachait son butin. Ils ont retrouvé plusieurs des articles de collection volés à Daniel De Varennes, dont la fameuse balle et une partie des cartes de hockey.

«On a retrouvé beaucoup de choses, mais pas la totalité. On encourage quiconque a de l'information sur le dossier à nous contacter», a déclaré le commandant Pascal Côté en entrevue avec La Presse hier.

Le commandant a profité de l'occasion pour décourager les citoyens victimes d'un crime d'offrir eux-mêmes une récompense en argent pour retrouver leurs biens. «Un citoyen qui fait cette démarche se place en position de vulnérabilité face aux voleurs, qui peuvent même voir là une occasion de lui voler la récompense sans lui redonner ses biens», souligne-t-il.

Perez se dit victime d'une méprise

Perez a été accusé de recel et de possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic. Il a été libéré dans l'attente de son procès. Joint par La Presse, il a dit être victime d'une méprise de la part de la police. «Ils m'ont complètement mélangé avec d'autre monde, ce n'est vraiment pas ça», a-t-il déclaré, avant de mettre fin à la conversation.

Daniel De Varennes, de son côté, n'a toujours pas le coeur à la fête, car il estime que seulement 5% de ce qui lui a été dérobé a été récupéré jusqu'ici. Il est en désaccord avec son assureur sur les sommes qui lui seront versées et craint d'avoir à racheter certains articles qui auraient été revendus à des acheteurs légitimes.

«Il manque 20 guitares, toutes les BD de Tintin, tous les disques des Beatles première impression, tous les objets militaires», a-t-il expliqué lors d'un bref entretien hier.




Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer