Extrémisme musulman: «une balloune gonflée à l'hélium»

Le criminologue Stéphane Leman-Langlois... (Photo Patrice Laroche, Le Soleil)

Agrandir

Le criminologue Stéphane Leman-Langlois

Photo Patrice Laroche, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

Il faut prendre avec un grain de sel la menace de l'extrémisme musulman au pays, estime un professeur de l'École de service social de l'Université Laval. L'«obsession» à vouloir la combattre «n'a rien à voir avec la réalité quand on regarde les chiffres», selon Stéphane Leman-Langlois.

Lors d'une entrevue donnée en marge de l'annonce de la première Semaine de la recherche en sciences sociales de l'Université Laval, le criminologue de formation a expliqué que l'augmentation des effectifs policiers et juridiques afin de contrer «l'ennemi» représente un «cercle vicieux» qui contribue à le faire paraître plus dangereux qu'il ne l'est en réalité.

>> Cliquez ici pour lire le texte en entier sur le site internet du Soleil




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer