Meurtre de Steven Célestin en 2014: un coup de main du suspect sur les réseaux sociaux

Deux photos de Régino Magloire.... (Photo fournie par le SPVM)

Agrandir

Deux photos de Régino Magloire.

Photo fournie par le SPVM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

La mauvaise habitude d'un dangereux fugitif de se manifester sur les réseaux sociaux risque-t-elle de le compromettre ? C'est du moins ce que souhaite la police de Montréal, qui a relancé hier un avis de recherche pancanadien contre un homme soupçonné de meurtre.

Régino Magloire, 27 ans, est soupçonné d'avoir tué par balle Steven Célestin et d'avoir blessé quatre autres personnes en pleine fête haïtienne, au bar Mile End, dans l'avenue du Parc, dans la nuit du 7 juin 2014.

À l'issue d'une longue enquête baptisée Mégarde et dirigée par les divisions du crime organisé et des crimes majeurs du SPVM, son présumé complice, Wilphix Gourdet-Laverdure, a été arrêté à la fin du mois de juin dernier, mais Magloire est parvenu à prendre la fuite au moment où l'étau policier se refermait sur lui. Un premier avis de recherche a été lancé contre lui, en vain.

Entre l'ouest et le Québec

Mais on a appris hier qu'au moment où les policiers s'apprêtaient à l'arrêter au début de l'été, ils l'ont vu quitter Montréal à bord d'un train à destination de l'Ouest canadien. Selon la police, depuis le début de sa cavale, Magloire se serait déplacé dans plusieurs grandes villes de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et du Manitoba, en effectuant du proxénétisme et des fraudes, et aurait fait plusieurs allers-retours entre l'Ouest canadien et le Québec. Il a été vu seul, parfois en compagnie de femmes ou en compagnie d'une ou de quelques personnes, et a laissé des traces.

« Son imprudence sur les réseaux sociaux nous laisse croire qu'il est actuellement dans l'île de Montréal et c'est la raison pour laquelle nous demandons de nouveau l'aide de la population pour le retrouver », explique le commandant Nicodemo Milano de la division du crime organisé (DCO) du SPVM.

Rouges contre Bleus

Magloire et Gourdet-Laverdure seraient, selon la police, des personnes liées aux Rouges. La nuit du meurtre, eux et d'autres personnes se sont présentés au bar Mile End où se déroulait une fête à laquelle participaient des individus d'allégeance bleue. Les intrus ont d'abord été remarqués pour leur comportement et leur habillement qui détonnait avec celui, plus chic, des autres participants.

Des regards et des propos aigres-doux se sont ensuite échangés entre Rouges et Bleus et au moins une demi-douzaine de coups de feu ont été tirés.

Les deux suspects ont pris la fuite par la porte arrière de l'établissement pendant que Steven Célestin gisait sur le plancher, mortellement atteint. Célestin était le cousin du chef de gang Jean-Philippe Célestin, actuellement détenu dans une autre affaire.

Les policiers ont craint un regain de tension avec le meurtre du Mile End et l'avenir leur a donné raison. Trois mois plus tard, Dominique Laverdure, 19 ans, frère de Wilphix Gourdet-Laverdure, a été tué lors d'un mariage.

Wilphix Gourdet-Laverdure n'est pas accusé du meurtre de Steven Célestin. Selon nos informations, il aurait tiré au plafond le soir des événements et il est accusé de possession, d'usage négligent et d'avoir déchargé une arme à feu. 

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer