Shane Kenneth Maloney conserve son condo de L'Île-des-Soeurs

Shane Kenneth Maloney... (Photo La Presse)

Agrandir

Shane Kenneth Maloney

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

Shane Kenneth Maloney, un individu lié au crime organisé irlandais condamné à 10 ans de pénitencier en mai dernier pour gangstérisme, trafic de cocaïne et possession d'armes, pourra conserver son stationnement et son condo situé au sommet du 230, chemin du Golf, à L'Île-des-Soeurs.

C'est dans ce condo, d'une valeur de quelques centaines de milliers de dollars, qu'il avait été arrêté le 1er novembre 2012, lors de l'opération Loquace par laquelle la Sûreté du Québec a démantelé un consortium d'individus, dont Maloney, qui tentaient d'accaparer le monopole de la distribution de la cocaïne au Canada. Le condo était bloqué par les autorités depuis, mais après la condamnation de Maloney, la poursuite et la défense en sont venues à une entente sur la confiscation ou la reddition de ses biens.

En vertu de cette entente, qui a été scellée le 29 juin dernier par la juge Sophie Bourque, de la Cour supérieure, Maloney pourra également conserver une maison de ferme qu'il possède dans le secteur de North Glengarry, en Ontario.

En revanche, une somme d'environ 300 000 $ lui a été confisquée, de même qu'un condo, une voiture, plusieurs armes de collection et des bijoux de valeur. Les biens saisis à Maloney s'élèvent à environ 900 000$, tout comme ceux qui lui ont été remis, selon l'entente conclue entre la Poursuite et la Défense, et entérinée par la juge.

Trafiquant d'armes

Maloney, 39 ans, qui est devenu paraplégique il y a plusieurs années à la suite d'une collision en moto, a été condamné à 10 ans, mais dans les faits, en soustrayant la période de détention préventive qui est calculée en temps et demi, il lui reste environ quatre ans de pénitencier à purger. 

En même temps qu'il faisait l'objet de l'enquête Loquace, Maloney, qui était soupçonné non seulement d'être un trafiquant de cocaïne mais également un important trafiquant d'armes, était la cible d'un autre projet de la Sûreté du Québec baptisé Flingue. 

Cette enquête avait mené, en octobre 2012, à la plus grande saisie d'armes et d'explosifs de l'histoire du Canada.

Parmi cet arsenal, les enquêteurs avaient notamment retrouvé, dans deux entrepôts de Laval et de Montréal, des détonateurs et plus de 1000 bâtons qui proviendraient d'un audacieux vol à main armée commis dans les locaux d'une entreprise de dynamitage de Sainte-Sophie, dans les Laurentides, en août 2011. 

La police avait des raisons de croire à l'époque que ces explosifs étaient destinés à servir dans un sanglant conflit qui opposait deux gangs, dans l'Ouest canadien. 

En décembre 2013, Maloney avait été condamné à deux ans de pénitencier pour avoir menacé un enquêteur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sauvagement battu dans un bar de Playa del Carmen, au Mexique, en janvier 2011. L'enquêteur, qui était en vacances avec des collègues, avait vu des policiers en train de fraterniser avec des individus liés au crime organisé dans le bar. Il a pris quelques photos en cachette avant d'être démasqué par l'un des individus et amené de force dans une section VIP de l'établissement, où il a été roué de coups.

***

Pour joindre Daniel Renaud, composez le 514 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou écrivez à l'adresse postale de La Presse.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer