Exclusif

Des voleurs de cuivre épinglés par la police du CN

« Je peux confirmer cinq arrestations pour un vol... (photo Norm Betts, archives bloomberg)

Agrandir

« Je peux confirmer cinq arrestations pour un vol de marchandise, et nous avons encore deux autres personnes qui sont recherchées », a déclaré hier Jonathan Abecassis, porte-parole de la police du CN.

photo Norm Betts, archives bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une bande criminelle qui avait réalisé l'un des plus importants vols de cuivre des dernières années en détroussant un train à l'aide de machinerie lourde dans le nord de Montréal a été épinglée, lundi, par la police du Canadien National (CN) avant d'avoir pu revendre son butin, a appris La Presse.

« Je peux confirmer cinq arrestations pour un vol de marchandise, et nous avons encore deux autres personnes qui sont recherchées », a déclaré hier Jonathan Abecassis, porte-parole de la police du CN.

Le corps policier privé est avare de détails sur cette affaire mais selon nos informations, la cargaison de plaques de cuivre volée était évaluée à près de 250 000 $, ce qui en faisait un des plus importants rapportés au Canada depuis longtemps.

L'acte d'accusation déposé au palais de justice de Montréal précise que le 14 mai dernier, les sept voleurs, des résidants de Montréal et de Laval, se sont présentés dans une cour de triage du nord de la ville. Ils disposaient d'un chariot élévateur et d'un gros camion à benne volés au préalable. Les membres du groupe, tous âgés dans la vingtaine, à l'exception d'un dans la trentaine, semblaient bien organisés et paraissaient savoir ce qu'ils cherchaient.

Ils ont coupé un cadenas et ont chargé le métal dans leur camion à l'aide du chariot avant de prendre la fuite.

UN GPS MÈNE À LEUR ENTREPÔT

Ils ignoraient toutefois qu'ils avaient été filmés. Et que leur camion à benne, qu'ils ont abandonné après avoir caché le fruit de leur larcin, était muni d'un dispositif GPS.

Lorsque le véhicule a été retrouvé, les policiers du CN étaient déjà sur l'affaire. Ils n'ont eu qu'à vérifier son plus récent itinéraire à l'aide du GPS, ce qui les a menés à un entrepôt de Terrebonne, où tout le matériel volé a été récupéré. De fil en aiguille, les agents ont identifié les membres du groupe.

Lundi, une dizaine de policiers du CN, épaulés par une dizaines de confrères du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), ont mis la main au collet de cinq suspects et lancé les recherches pour les deux autres.

Sébastien Boivin, Pascal Dappen-Archambault, Julien Goudreau-Bellerose, Alexandre Girerd, Dominique Gravel, Gabriel Bouffard et David Allard-Jeunesse font face à une série d'accusations de vol et de complot. Les deux derniers de la liste étaient toujours recherchés, hier.

La police du Canadien National est l'une des deux seules forces de police privées au Canada, l'autre étant celle du Canadien Pacifique. Héritière des polices ferroviaires créées dans les années 1800, avant la Confédération, elle est active aujourd'hui dans 8 provinces canadiennes et 16 États américains, où elle patrouille les propriétés de l'entreprise, en plus de faire la promotion de la sécurité ferroviaire.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer