Montréalais arrêté à Flint: le FBI demande l'aide du public

Un agent du FBI montre une photo d'Amor... (PHOTO AP)

Agrandir

Un agent du FBI montre une photo d'Amor Ftouhi pendant une conférence de presse à Détroit, jeudi.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pourquoi Flint? Plus de 24 heures après l'arrestation du Montréalais Amor Ftouhi, accusé d'avoir poignardé un policier dans un aéroport du Michigan, le mystère reste entier. Le FBI demande maintenant l'aide du public pour reconstituer le trajet du suspect entre le jour où il a passé la frontière, le 16 juin, et le moment de l'attaque.

Pour expliquer sa cible: rien. «Nous n'avons aucune indication selon laquelle il aurait des liens avec des gens de Flint, ou même du Michigan», a déclaré l'agent spécial David Gelios lors d'un point de presse tenu cet après-midi.

Toujours dans la brume, les policiers américains affirment avoir rencontré une vingtaine de témoins et mené plusieurs perquisitions, dont une dans le véhicule du Canadien dans le stationnement de l'Aéroport international Bishop.

Les autorités ont découvert certains indices sur les allées et venues de Ftouhi depuis qu'il est entré aux États-Unis par le poste-frontière de Lake Champlain dans l'État de New York.

Le FBI a pu notamment établir que l'homme est au Michigan depuis au moins le 18 juin et qu'il a tenté, durant le trajet vers Flint, d'acheter une arme à feu. Il n'a pas réussi. Le couteau qu'il avait en sa possession a été acheté aux États-Unis.

Les policiers et enquêteurs ont passé toute la... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Les policiers et enquêteurs ont passé toute la nuit dans l'appartement d'Amor Ftouhi à Montréal.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Chez nous, la GRC a pour sa part confirmé avoir mené cette nuit une perquisition à Montréal à la demande du FBI. Selon nos informations, la femme et les trois enfants du suspect ont également été rencontrés par la GRC.

«Nous attendons toujours les résultats de l'enquête menée par nos partenaires canadiens», a fait savoir l'agent spécial David Gelios.

Les autorités demandent l'aide du public pour en savoir plus sur ce que Ftouhi a fait entre le 16 et le 21 juin. Toute personne qui a croisé l'homme ou qui détient de l'information est invitée à contacter le FBI au 313-965-2323 ou à l'adresse tips.fbi.gov.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer