L'influent chef de clan de la mafia Andrew Scoppa arrêté

Andrea Scoppa, alias Andrew, photographié en janvier 2017.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Andrea Scoppa, alias Andrew, photographié en janvier 2017.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Renaud
La Presse

L'influent chef de clan de la mafia montréalaise, Andrew Scoppa, a été arrêté ce matin à son domicile de l'ouest de l'île de Montréal relativement à une saisie de plus de 100 kg de cocaïne effectuée à la fin de l'été dernier à Montréal.

Les enquêteurs de l'Escouade régionale mixte (ERM) de Laval de la Sûreté du Québec ont frappé à 5 h ce matin à la porte de la résidence de Scoppa qui n'a offert aucune résistance. Le chef de clan comparaîtra cet après-midi au palais de justice de Montréal et devrait être accusé de complot, possession de cocaïne dans un but de trafic, trafic de cocaïne et recel d'argent. Six autres individus ont été arrêtés ou sont toujours recherchés dans cette affaire. Au moment d'écrire ces lignes, les deux individus toujours recherchés étaient Nicola Valiente, 40 ans, homme de confiance d'Andrew Scoppa, et Marco Colella, 41 ans, de Terrebonne.

Les actes reprochés, le complot notamment, auraient été perpétrés entre les 16 août et 26 octobre 2016. Au cours de l'enquête, les policiers ont saisi plus de 113 kg de cocaïne, près d'un million de dollars en argent, un kilo de MDMA, 280 lb de cannabis, 50 000 comprimés de méthamphétamine, 15 kg de procaïne, trois armes prohibées et une arme à autorisation restreinte. Selon nos informations, la plus grande partie de la cocaïne a été saisie le 26 octobre dans une voiture garée dans le stationnement d'un gym de la Tour du Canadien, au centre-ville de Montréal, où Andrew Scoppa allait s'entraîner. Selon nos sources, le véhicule aurait été conduit par Fazio Malatesta, un des six autres individus visés dans cette affaire. Toujours d'après nos informations, une importante somme d'argent et une certaine quantité de drogue ont aussi été trouvées dans un logement du quartier Saint-Michel.

Fait à noter, Scoppa, 52 ans, devait comparaître par voie de sommation le 25 janvier dernier et s'est présenté au palais de justice de Montréal. Sa comparution a toutefois été annulée et la police a demandé à ce que ses biens saisis durant l'enquête soient conservés par elle jusqu'au 9 février. C'était pratiquement devenu un secret de polichinelle que Scoppa allait se faire arrêter de façon imminente.

Organisation active

Dans un communiqué émis ce matin, la Sûreté du Québec affirme avoir, avec cette enquête baptisée Estacade, démantelé « une organisation devenue très active à Laval et Montréal au niveau de l'importation et du trafic de cocaïne ».

Le communiqué indique également que ces arrestations surviennent dans le cadre d'un plan de réponse mis en place à la suite de l'opération Magot-Mastiff qui a décapité le crime organisé montréalais le 19 novembre 2015. D'ailleurs, le jour de cette frappe, des officiers de la police réunis en conférence de presse avaient déclaré avoir déjà identifié les individus qui risquaient de prendre la relève des suspects arrêtés dans l'opération Magot-Mastiff et les noms des frères Scoppa circulaient déjà en coulisse.

Andrew Scoppa, de son vrai prénom Andrea, un chef de clan qui a toujours été historiquement assez indépendant, n'a pas beaucoup d'antécédents criminels, malgré l'importance que lui donne la police dans l'échiquier actuel du crime organisé montréalais.

En septembre 2004, il a été condamné à six ans de pénitencier pour une affaire de complot et de trafic de cocaïne qui aurait transité par les États-Unis. Lui et ses complices ont été compromis par un agent double. Scoppa avait recouvré sa liberté en attendant la suite des procédures après avoir effectué un dépôt de 150 000 $ par chèque certifié. À part cette affaire, il a peu d'antécédents criminels.

Au fil des années, Andrew Scoppa est devenu l'un des chefs de clan, sinon le chef de clan de la mafia le plus influent à Montréal, selon la police. Il aurait été impliqué dernièrement dans des discussions pour ramener la paix au sein de la mafia montréalaise, auxquelles prendraient part également des mafiosi de Toronto.

Épée de Damoclès

Andrew Scoppa est le frère de Salvatore Scoppa, un autre acteur important de la mafia montréalaise d'après la police. Salvatore a lui aussi une épée de Damoclès au-dessus de sa tête. Récemment, sa résidence de Laval a été perquisitionnée par les enquêteurs des crimes contre la personne de la SQ. Les fouilles s'inscriraient dans une enquête portant, entre autres, sur l'enlèvement et les meurtres de deux anciens employés de Scoppa selon nos sources, Daniel Pierre et Mohamed Qazi, disparus en 2013. C'est dans le cadre de cette enquête que les policiers ont passé au peigne fin une résidence de Blainville avant les Fêtes.

Les arrestations d'Andrew Scoppa, et éventuellement de son frère Salvatore, pourraient être synonymes d'un regain de tensions au sein de la mafia, où les clans adverses reprennent l'avantage au rythme des frappes policières depuis Colisée, en 2006.

Les autres individus arrêtés en compagnie d'Andrew Scoppa ce matin sont Maxime Hébert, 24 ans de Montréal, Robert Griffin, 42 ans de Blainville, Ivo Horcicak, 52 ans de Montréal, et Dany Laconetti, 45 ans de Laval.

 

Pour joindre Daniel Renaud, composez le (514) 285-7000, poste 4918, écrivez à drenaud@lapresse.ca ou à l'adresse postale de La Presse.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer